Marc BOTENGA : Γραπτές αιτιολογήσεις ψήφου 

Οι βουλευτές μπορούν να υποβάλουν γραπτή αιτιολόγηση της ψήφου τους στην ολομέλεια. Άρθρο 194 του Κανονισμού

Σύναψη της συμφωνίας ελεύθερων συναλλαγών ΕΕ-Βιετνάμ (A9-0003/2020 - Geert Bourgeois) FR  
 

Je n’ai pas pu soutenir cet accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne. Cet accord n’incarne pas ma vision du commerce. Dans la négociation de ces accords l’Union européenne part uniquement des intérêts de ses entreprises multinationales et d’objectifs géopolitiques. L’objectif des multinationales européennes est clair: conquérir le marché vietnamien. Les multinationales espèrent ainsi éliminer des obstacles à leurs profits. L’Union européenne de son côté veut gagner en influence politique et économique dans une zone stratégique. Ce n’est pas à cela que devrait servir le commerce international. D'autre part, selon la Banque mondiale, le Vietnam, pays de 97 millions d'habitants, a sorti de la pauvreté pas moins de 45 millions personnes entre 2002 et 2018. La Banque mondiale souligne aussi que 99% de la population a aujourd’hui accès à l’électricité comme source principale de lumière. En milieu rural, l’accès à l’eau potable a augmenté de 17% en 1993 à 70% en 2016. Dans les villes, ce chiffre dépasse les 95%. J’espère dès lors que le Vietnam pourra se servir souverainement de cet accord commercial pour continuer sa politique spectaculaire en matière de réduction de la pauvreté et de développement. Je me suis donc abstenu. 

Συμφωνία προστασίας των επενδύσεων ΕΕ-Βιετνάμ (A9-0002/2020 - Geert Bourgeois) FR  
 

J’ai voté contre l’accord sur la protection des investissements (IPA) entre l’Union Européenne et le Vietnam. Cet accord prévoit un mécanisme très dangereux : le système juridictionnel des investissements (ICS par ses sigles en anglais). C’est un outil qui porte mal son nom car sa raison d'être est celle de protéger les profits des multinationales. Très concrètement, il s’agit d’une cour d’arbitrage où les investisseurs étrangers et multinationales de toute sorte peuvent attaquer en « justice » un État qui adopterait des lois pouvant avoir un impact négatif sur les bénéfices de l’entreprise. Il pourrait s’agir par exemple d’une augmentation du salaire minimum ou de standards environnementaux. Les exemples abondent. Quand l'Australie a imposé le paquet de cigarettes neutre (sans logo) dans ses commerces, Marlboro a utilisé un outil juridique similaire pour l’attaquer, car la mesure avait fait baisser la consommation de tabac dans le pays. C'est ahurissant. Je ne peux accepter des tribunaux spéciaux désignés pour préserver les profits des multinationales face à des mesures qui protègent la santé publique ou les conditions de travail.

Αντίρρηση σύμφωνα με το άρθρο 111 του Κανονισμού: Ενωσιακός κατάλογος έργων κοινού ενδιαφέροντος (B9-0091/2020) FR  
 

La 4ème liste des Projets d'Intérêt Commun (PCI) présentée par la Commission européenne est une honte climatique et sociale. On devrait l'appeler Projets d'Intérêt Carbone. Elle présente plus de 32 projets gaziers polluants, qui pourraient coûter jusqu'à 29 milliards d'euros au total. Les mêmes partis traditionnels qui prétendent s'inquiéter pour la planète, ont aujourd'hui soutenu cette liste. Quelle hypocrisie incroyable. Parce que chaque euro dépensé pour le gaz fossile est un euro de perdu pour la révolution climatique sociale. J'ai donc soutenu l'objection à cette liste de projets. Nous avons besoin d'investissements radicalement différents. Nous voulons plus d'énergies renouvelables, plus de transports en commun, plus d'investissements dans la rénovation pour économiser de l'énergie, pas plus d'argent pour des mégaprojets de gaz polluant. On continue la lutte.

Προτεινόμενη εντολή για διαπραγματεύσεις σχετικά με μια νέα εταιρική σχέση με το Ηνωμένο Βασίλειο της Μεγάλης Βρετανίας και της Βόρειας Ιρλανδίας (B9-0098/2020) NL  
 

Na de Brexit gaan de Europese Unie en het Verenigd Koninkrijk nu onderhandelen over een nieuw partnerschap. Deze resolutie moet het standpunt van het Europees Parlement hieromtrent verduidelijken. Hoewel de tekst een aantal interessante elementen bevat inzake bijvoorbeeld de strijd tegen sociale dumping, krijgt die problematiek minder aandacht dan militaire samenwerking. Traditionele partijen vinden oorlog belangrijker dan sociale rechten. Dat is te gek voor woorden. Te meer daar de kwestie van sociale dumping een enorme rol speelde in het Brexit-debat. Ook inzake de toekomstige verhouding tussen de EU en het VK blijft dit een centraal punt. Maar de tekst doet alsof de huidige Europese regels volstaan om sociale dumping tegen te gaan. Dat is fout. Die regels lieten toe dat werknemers in een neerwaartse spiraal terechtkwamen op het gebied van arbeidsomstandigheden en -rechten. Dat verklaart mede waarom vele Britse werknemers in de EU geen sociaal alternatief zagen. De resolutie zet ook volledig in op marktlogica inzake klimaat. Het nefaste ETS-systeem, dat grote bedrijven toelaat uitstootquota te verkopen, wordt nog maar eens gepromoot. Het is ondertussen nochtans duidelijk dat we via dat systeem het klimaat niet zullen redden. Daarom stemde ik tegen deze tekst.

Ευρωπαϊκή Κεντρική Τράπεζα - ετήσια έκθεση 2018 (A9-0016/2020 - Costas Mavrides) FR  
 

Ce rapport est le commentaire habituel du Parlement européen sur le rapport annuel de la Banque centrale européenne. Cela devrait être une occasion pour critiquer des années de politiques catastrophiques soutenues par la BCE. Pensons notamment à son rôle dans la Troïka, composée aussi de membres de la Commission européenne et le FMI, qui a semé l’austérité partout en Europe. Maintenant que la présidente du FMI est à peine devenue présidente de la BCE, c’était plus que jamais le moment d’une critique fondamentale. Mais on ne trouve même pas dans le texte une évaluation de l’assouplissement quantitatif (Quantitative Easing). Le texte va jusqu’à demander un renforcement de l'Union des marchés des capitaux. Par la titrisation, celle-ci légalise pourtant des produits financiers toxiques. Des produits toxiques qui, encore récemment, se trouvaient à l’ombre du système bancaire officiel. Ce marché intérieur des services financiers porte aussi à l’intensification des mouvements de capitaux, alors que la concentration croissante du capital et de la richesse aux mains d’une poignée de grands groupes financiers au niveau de l’Union européenne donnera à ceux-ci encore plus de pouvoir.

Συμφωνία για την αποχώρηση του Ηνωμένου Βασιλείου της Μεγάλης Βρετανίας και της Βόρειας Ιρλανδίας από την Ευρωπαϊκή Ένωση και την Ευρωπαϊκή Κοινότητα Ατομικής Ενέργειας (A9-0004/2020 - Guy Verhofstadt) NL  
 

Een Brexit met akkoord is natuurlijk te verkiezen boven een Brexit zonder akkoord. Maar in dit akkoord werden de voorzichtige garanties op het vlak van sociale rechten, werkgelegenheidsgaranties en milieunormen naar een niet-bindende annex verplaatst. Dit is een slecht signaal voor zowel Britse werknemers als voor werknemers die in de Europese Unie blijven. De Britse regering maakt er immers geen geheim van dat ze een agressieve concurrentiestrijd wil voeren op het vlak van sociale rechten (lonen en arbeidsomstandigheden) en milieunormen (emissierechten). Zo krijgt Brits rechts straks mogelijk de kans om sociale regelgeving of de bescherming van werknemers verder te ondermijnen richting een economie die nog meer gedereguleerd is dan die van de Europese Unie. Grote verliezer wordt dan de werkende bevolking aan beide zijden van het Kanaal. De concurrentieoorlog waarin ze gedwongen wordt, zal dan offers en zelfs strengere bezuinigingen ‘vereisen’ in naam van het concurrentievermogen van de ‘eigen’ nationale bedrijven. Vanuit het perspectief van de Antwerpse havenarbeiders is het bijvoorbeeld duidelijk dat een hardere concurrentie met de Britse havens een sterke druk zal uitoefenen op de sociale normen. Met dit akkoord geeft de Europese Unie aan Brits radicaal rechts de ruimte om haar slag te slaan.

Η κατάσταση στη Βενεζουέλα μετά την παράνομη εκλογή νέου προέδρου και νέου προεδρείου της Εθνοσυνέλευσης (κοινοβουλευτικό πραξικόπημα) (B9-0051/2020, B9-0052/2020, B9-0053/2020, RC-B9-0048/2020, B9-0048/2020, B9-0049/2020, B9-0050/2020) FR  
 

Ce texte est le résultat d’un énième débat sur la situation au Venezuela. Les dizaines d’activistes et dirigeants sociaux tués en Colombie, pays allié de l’OTAN et de l’Union européenne, ne sont apparemment pas dignes de même une fraction de cette attention. Cette fois-ci, le Parlement européen condamne l’élection de l’opposant Luis Parra à la tête du parlement vénézuélien. Bien qu’apparemment découlant d’un accord de rotation au sein de l’opposition vénézuélienne, la majorité du Parlement européen dénonce l’élection de Parra et parle de « coup d’État parlementaire. » Il ne s’agit donc plus uniquement de condamner le président Nicolas Maduro, ni seulement d’appeler à de nouvelles élections, mais bien de décider à partir de Strasbourg ou de Bruxelles de qui doit être le leader de l’opposition dans un pays tiers. Comme le Parlement européen a unilatéralement reconnu un opposant, Juan Guaido, qui se trouve en conflit avec un autre, Luis Parra, la majorité du Parlement européen se sent obligé maintenant de s’ingérer dans des disputes et débats au sein même de l’opposition vénézuélienne. Ce genre d’ingérence politique est insensée et ne devrait pas relever du rôle du Parlement européen.

Εν εξελίξει ακροάσεις σύμφωνα με το άρθρο 7 παράγραφος 1 ΣΕΕ σχετικά με την Πολωνία και την Ουγγαρία (B9-0032/2020) FR  
 

Le traité de fonctionnement de l’Union européenne prévoit que des procédures disciplinaires puissent être enclenchées s’il y a des risques que des États membres violent les valeurs de l’Union européenne. Depuis 2017 pour la Pologne et 2018 pour la Hongrie, ces procédures sont en cours. En effet, certaines libertés fondamentales sont sérieusement menacées dans ces deux pays gouvernés par la droite réactionnaire. Je pense par exemple au traitement réservé à la communauté LGBTI ou aux pressions gouvernementales exercées sur le système judiciaire en Pologne, dont l’indépendance est menacée lourdement, ou encore aux intimidations dont sont victimes ceux qui critiquent le gouvernement hongrois. Ses politiques réactionnaires et liberticides ne peuvent être ni tolérées ni banalisées. Je ne suis par contre pas d’accord quand on envisage de suspendre ou de diminuer les fonds que l’Union européenne accorde à ces deux pays. Ce genre de sanctions touchera inévitablement les populations et permettrait à des gouvernements de droite de se poser en victime. Pour cette raison, je me suis abstenu.

Θεσμικά όργανα και οργανισμοί της Οικονομικής και Νομισματικής Ένωσης: πρόληψη των συγκρούσεων συμφερόντων μετά την αποχώρηση από δημόσια υπηρεσία (B9-0047/2020) FR  
 

J’ai soutenu ce texte parce qu’il s’en prend à une énième liaison dangereuse entre le pouvoir financier et les institutions européennes. Au lendemain de la fin de son travail en tant que directeur de l’Autorité bancaire européenne, Adam Farkas, commence de suite un nouveau travail comme chef d’un des plus grands groupes de lobby bancaire. N’importe quel citoyen se pose alors logiquement la question: est-ce un remerciement pour services rendus ? Pour qui a-t-il donc travaillé en tant que directeur de l’Autorité bancaire ? Il est urgent de couper les liens enchevêtrés entre politique et multinationales ou banques. Nous nous battons depuis longtemps pour que durant les sept années qui suivent la fin de leur mandat, les commissaires et députés européens ne puissent accepter aucun mandat important auprès de banques, de multinationales ou de sociétés cotées en Bourse. Il est clair qu’une mesure semblable s’impose pour certains postes de direction des institutions et agences européennes. Ce que ne dit pas la résolution, c’est que nous avons aussi d’urgence besoin de mesures fortes dans l’autre sens, pour éviter que l’on passe directement de la direction d’une grande multinationale à un poste de, par exemple, Commissaire européen.

Πρωτόκολλο στη συμφωνία μεταξύ της ΕΕ, της Ισλανδίας και της Νορβηγίας για τα κριτήρια και τους μηχανισμούς καθορισμού του κράτους που είναι αρμόδιο για την εξέταση αίτησης παροχής ασύλου που υποβάλλεται σε κράτος μέλος, ή στην Ισλανδία ή τη Νορβηγία αναφορικά με την πρόσβαση στο Eurodac για σκοπούς επιβολής του νόμου (A9-0053/2019 - Jadwiga Wiśniewska) NL  
 

Ik ben voorstander van doortastende maatregelen om terroristische misdrijven te voorkomen. Een goede uitwisseling van informatie kan daar zeker bij helpen. Antiterroristische maatregelen moeten echter ook aan strenge voorwaarden voldoen om te voorkomen dat onze grondrechten worden geschonden. De strijd tegen het terrorisme mag de rechtsstaat niet ondermijnen. Dat is precies wat terroristen zouden willen.
Massasurveillance is niet alleen ondoeltreffend in de strijd tegen zware criminaliteit en terrorisme, maar brengt ook onze vrijheid en democratie in gevaar. Ik wil niet dat we die weg inslaan. Inlichtingendiensten moeten daarom meer gerichte gegevens verzamelen en zich richten op degenen die een reëel gevaar vormen in plaats van de hele bevolking onder toezicht te plaatsen. Maatregelen die gericht zijn op mensen die een reële bedreiging vormen, zijn het meest doeltreffend.
In dat kader dienen vraagtekens te worden gezet bij de Prümbesluiten, die een vereenvoudigde uitwisseling van vingerafdrukken, DNA-profielen en voertuiggegevens mogelijk maken. De uitwisseling van informatie tussen de autoriteiten moet plaatsvinden binnen een strikt juridisch kader en de rechten van de betrokken personen moeten worden versterkt. Daarom heb ik tegen deze aanbeveling gestemd.

Επικοινωνία