Marie-Pierre VEDRENNE : Explicaciones de voto por escrito 

Todo diputado puede presentar una explicación por escrito sobre su voto en el Pleno. Artículo 194 del Reglamento interno

Audiencias en curso en virtud del artículo 7, apartado 1, del TUE relativas a Polonia y Hungría (B9-0032/2020) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution qui souligne que la situation en Pologne et en Hongrie, concernant le respect de l’état de droit et malgré le déclenchement de procédures d’article 7.1, s’est détériorée. Cet article a été déclenché à l’encontre de la Pologne et de la Hongrie à la suite de violations manifestes de l’état de droit, notamment en matière d’indépendance de la justice.
Ce texte envoie un message clair au Conseil qui minimise les procédures de l’article 7. En effet, le Conseil n’a mené que peu d’auditions, et de manière irrégulière et déstructurée. De plus, le Parlement n’a pas été invité à participer à ces auditions, alors que c’est lui-même qui est à l’origine de ces procédures.
Il est maintenant urgent qu’un mécanisme permanent de l’Union sur la démocratie, l’état de droit et les droits fondamentaux soit mis en place. L’Union européenne est, avant tout, une union des valeurs démocratiques. Les autorités hongroises et polonaises doivent maintenant s’engager pour le respect des principes de l’état de droit ; et la Commission européenne doit rester ferme sur ses positions et utiliser tous les outils à sa disposition pour faire respecter les valeurs de l’Union et les principes de l’état de droit.

COP15 en el Convenio sobre la Diversidad Biológica (Kunming 2020) (B9-0035/2020) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution qui donne la position du Parlement européen en vue de la tenue de la conférence de l’ONU de 2020 sur la biodiversité (COP15) qui se tiendra en octobre en Chine. Ce texte appelle à ce que la future COP15 sur la biodiversité adopte des objectifs juridiquement contraignants comme cela a été le cas avec l’Accord de Paris sur le changement climatique.
L’Union européenne doit montrer l’exemple. Pour cela, nous appelons à ce qu’au minimum 10% du prochain cadre financier pluriannuel de l’Union soit en faveur de la protection de la biodiversité. De plus, cette résolution demande à ce que 30% du territoire européen soit composé de zones naturelles. La Commission doit également présenter un plan avec des objectifs contraignants de réduction des pesticides dans l’Union.
Enfin, je tiens à souligner que ce texte appelle la communauté internationale à reconnaître les océans comme un bien commun de l’humanité. Nous sommes engagés pour faire inscrire dans les conventions internationales, notamment au niveau des Nations Unies, ce principe.

Pacto Verde Europeo (RC-B9-0040/2020, B9-0040/2020, B9-0041/2020, B9-0042/2020, B9-0043/2020, B9-0044/2020, B9-0045/2020, B9-0046/2020) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution qui donne la position du Parlement européen sur la proposition de Pacte Vert de la Commission européenne. Ce Pacte vert doit être notre stratégie globale de croissance pour que l’Union européenne soit neutre en émission carbone d’ici 2050. Ce texte souligne le soutien du Parlement en faveur d’un plan d’investissement durable et d’un mécanisme pour assurer une juste transition. Nous appelons à ce que nous revoyons nos objectifs à la hausse pour parvenir non pas à 50 mais à 55% de réduction des émissions en 2030. Cette résolution appelle la Commission à mettre en place au plus vite un mécanisme d’ajustement carbone aux frontières respectueux des règles de l’OMC. Il convient de souligner que nous soutenons la proposition de la Commission que nous avons toujours portée de faire de l’Accord de Paris une clause essentielle des accords commerciaux de l’Union. Ce pacte vert doit avoir une approche holistique ; et toutes les politiques de l’Union doivent être conformes à ces objectifs. Cette transition écologique ne sera réussie que si elle est menée de manière équitable, inclusive et qu'elle ne laisse personne de côté. Le fonds de transition juste proposé par la Commission devra être à la hauteur de cet impératif.

Aplicación y control de las disposiciones en materia de derechos de los ciudadanos en el Acuerdo de Retirada (B9-0031/2020) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution qui appelle le gouvernement britannique à donner des assurances sur la protection des citoyens européens au Royaume-Uni pour que le Parlement puisse donner son approbation à l’accord de retrait. Ce texte exprime nos craintes légitimes quant à l’approche utilisée au sein du dispositif d’obtention du statut de résident permanent des citoyens des 27 pays de l’Union résidant au Royaume-Uni. Cette procédure est aujourd’hui soumise à une approbation des autorités britanniques, alors que le statut de résident devrait être fourni automatiquement aux citoyens européens déjà établis au Royaume-Uni. D’autre part et réciproquement, cette résolution demande aux 27 États membres de l’Union d’adopter des mesures offrant une sécurité juridique aux citoyens britanniques résidant sur leur territoire. L’accord de retrait du Royaume-Uni, qui devra être adopté le 29 janvier prochain, protège les citoyens européens au Royaume-Uni et les citoyens britanniques dans l’UE. Ils pourront jouir de l’ensemble de leurs droits. Le Parlement restera la voix de ces citoyens et sera extrêmement attentif à ce que leurs droits soient préservés à la fois pendant la période de transition et dans le futur accord.

Posición del Parlamento Europeo sobre la Conferencia sobre el Futuro de Europa (B9-0036/2020, B9-0037/2020, B9-0038/2020) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution, qui exprime la position du Parlement européen et nos attentes concernant l’organisation de la Conférence sur le futur de l’Europe. L’organisation d’une telle conférence était un de nos engagements forts de campagne pour redynamiser le projet européen.
Les citoyens doivent être au cœur des débats. C’est pourquoi des agoras thématiques sur des sujets tels que les valeurs et libertés fondamentales, le fonctionnement démocratique de l’Europe, la crise climatique ou encore l’Europe sociale devront impliquer les citoyens européens, tirés au sort et représentatifs de la société, de tous horizons et de toute l’Europe. Il s’agit d’une occasion unique pour que les citoyens européens se réapproprient le projet européen.
Cette Conférence, qui durera jusqu’à l’été 2022, devra se conclure en l’organisation d’une session plénière réunissant des députés européens, des représentants des institutions européennes, des partenaires sociaux, des régions européennes et des citoyens. Elle devra déboucher sur des propositions concrètes pour une réforme ambitieuse de l’Union européenne et renforcer à plus long terme la participation des citoyens.
La Commission et le Conseil doivent maintenant donner leurs positions et entendre le message du Parlement pour pouvoir lancer cette Conférence lors de la journée de l’Europe, le 9 mai prochain.

Situación de los uigures en China («cables secretos de China») (RC-B9-0246/2019, B9-0246/2019, B9-0247/2019, B9-0248/2019, B9-0249/2019, B9-0250/2019) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution qui condamne fermement la répression organisée par les autorités chinoises à l’encontre des Ouïghours, cette minorité musulmane établie principalement dans la région du Xinjiang au nord-ouest du pays. Au lendemain de la cérémonie d’attribution du prix Sakharov 2019 à l’universitaire ouïghour Ilham Tohti, ce texte appelle les autorités chinoises à fermer ce qu’elles appellent des «camps de rééducation». Il s’agit véritablement de camps de concentration où l’on estime que près d’un million d’Ouïghours sont enfermés, victimes de tortures et de détention arbitraire. Le gouvernement chinois doit libérer sans condition toutes les personnes détenues. Cette communauté est également victime de restrictions draconiennes concernant leur pratique de l’islam et d’une surveillance numérique totale. Non seulement traqués en Chine, les Ouïghours subiraient à l’étranger un harcèlement des autorités chinoises destiné à les obliger à fournir des renseignements sur d’autres Ouïghours et à les faire retourner dans la région du Xinjiang pour y être placés dans des camps. L’Union doit utiliser tous ses canaux de dialogue avec la Chine, notamment au moyen du dialogue politique, pour mettre fin à cette situation et arriver à des progrès tangibles en matière de droits de l’homme. Nous ne pouvons abandonner les Ouïghours à leur sort sans agir.

Discriminación pública y discurso de odio contra las personas LGBTI, incluido el concepto de «zonas sin LGBTI» (B9-0234/2019) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution, qui condamne fermement le développement depuis début 2019 de «zones sans LGBTI» en Pologne. Plus de 80 autorités locales, municipalités, comtés et régions du sud-est de la Pologne ont adopté des résolutions afin de se proclamer zones «libres de toute idéologie LGBTI» en précisant qu’elles s’engagent à ne pas encourager la tolérance à l’égard des personnes LGBTI ni, par exemple, à aider financièrement toute ONG qui œuvre en faveur de l’égalité des droits. Cette situation est inacceptable! Il s’agit ici d’une violation grave des valeurs de l’Union européenne, telle que la non-discrimination, la solidarité et la tolérance, ainsi qu’une entrave patente à la liberté de circulation dans l’Union. Ce texte appelle donc le gouvernement polonais, complice de cette dérive, à déclarer illégales de telles zones et à lutter effectivement et concrètement contre toute forme de discrimination à l’encontre des personnes LGBTI. La Commission doit contrôler l’utiliser de tous les fonds de l’UE pour veiller à ce qu’ils ne soient pas utilisés à des fins discriminatoires. Les institutions européennes doivent redoubler d’efforts pour s’assurer que nos valeurs sont respectées par l’ensemble des États membres.

Equidad fiscal en una economía digitalizada y globalizada: BEPS 2.0 (B9-0238/2019) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution qui appelle la Commission et les États membres à s’engager pleinement pour que les négociations internationales, dans le cadre de l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), relatives à la mise en place d’une taxe sur l’économie numérique aboutissent. Développer au plus vite une approche commune et ambitieuse au niveau européen est crucial pour conclure avec succès ces négociations.
Comme l’a rappelé la présidente de la Commission, il s’agira, si les négociations se soldent par un échec d’ici fin 2020, de proposer une solution européenne pour que les entreprises du numérique paient enfin leurs impôts et cessent de bénéficier de conditions déloyales.
Il est nécessaire d’assurer des conditions équitables pour toutes les entreprises ; et cela passe par la création de cette taxe où les entreprises du numérique paieront leurs impôts là où l’activité économique est réelle et là où ils créent de la valeur.

Estado de Derecho en Malta tras las recientes revelaciones sobre el asesinato de Daphne Caruana Galizia (B9-0240/2019) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution qui rappelle les menaces sérieuses et persistantes qui pèsent sur l’état de droit à Malte. Plus de deux ans après l’assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia qui enquêtait sur le gouvernement maltais, ce texte dénonce la crédibilité des enquêtes sur le meurtre de la journaliste et le manque d’avancées sur les accusations liées à cette affaire. En effet, de nombreuses allégations de corruption et de blanchiment des capitaux pèsent sur le Premier ministre maltais et son entourage. L’Union doit tout mettre en œuvre pour prévenir des risques d’entraves aux enquêtes qui persistent tant que le Premier ministre restera en fonction.
Les dernières révélations autour de l’assassinat de la journaliste d’investigation et les mises en cause du gouvernement maltais ont poussé une délégation du Parlement européen à se rendre à Malte au début du mois.
L’Union européenne doit protéger la démocratie, garantir les principes de l’état de droit et s’assurer du respect des droits fondamentaux à Malte, y compris avec la possibilité de déclencher la procédure liée à l’article 7. Nous ne pouvons transiger avec nos valeurs.

Iniciativa de la UE sobre los polinizadores (B9-0233/2019) FR  
 

J’ai voté en faveur de cette résolution qui appelle la Commission à renforcer son initiative européenne pour les pollinisateurs et à développer de nouvelles mesures pour protéger les abeilles. Cette initiative va dans le bon sens mais n’est pas suffisante pour garantir la protection efficace des pollinisateurs. Aujourd’hui dans l’Union européenne, 84% des espèces cultivées dépendent de ces animaux pollinisateurs. Protéger les abeilles signifie assurer la durabilité de nos productions agricoles et la préservation de notre biodiversité. Dans ce sens, ce texte appelle à la mise en place d’objectifs contraignants de réduction de l’utilisation des pesticides. Alors que l’Union a déjà interdit l’utilisation de plusieurs néonicotinoïdes, nous devons généraliser cette interdiction et donner davantage de financements pour soutenir la recherche et trouver des substances alternatives inoffensives pour nos pollinisateurs. La mise en place d’un Green Deal efficace passera par des mesures contraignantes dans la prochaine politique agricole commune (PAC) pour réduire drastiquement les pesticides et assurer la préservation et protection des abeilles.

Contacto 

  • Bruxelles 

    Parlement européen
    Bât. WILLY BRANDT
    04M069
    60, rue Wiertz / Wiertzstraat 60
    B-1047 Bruxelles/Brussel
     
  • Strasbourg 

    Parlement européen
    Bât. WINSTON CHURCHILL
    M02015
    1, avenue du Président Robert Schuman
    CS 91024
    F-67070 Strasbourg Cedex
     
  • Dirección postal 

    European Parliament
    Rue Wiertz
    Willy Brandt 04M069
    1047 Brussels
     
    Contact data: