Mise en œuvre de l’accord d’association entre l’Union européenne et la Géorgie

07-11-2018

Quatre ans après la signature, en 2014, de l’accord d’association entre l’Union européenne et la Géorgie, et deux ans après son entrée en vigueur, le Parlement européen évalue le degré de mise en œuvre de cet accord et de l’accord de libre-échange approfondi et complet (ALEAC). La commission des affaires étrangères (AFET) du Parlement européen a rendu une évaluation positive, mais encourage dans le même temps la Géorgie à remédier à certaines lacunes dans des domaines tels que les normes en matière de travail, la protection de l’environnement et les discriminations à l’égard des groupes vulnérables et des femmes. Le Parlement examinera ce sujet lors de sa session plénière de novembre I.

Quatre ans après la signature, en 2014, de l’accord d’association entre l’Union européenne et la Géorgie, et deux ans après son entrée en vigueur, le Parlement européen évalue le degré de mise en œuvre de cet accord et de l’accord de libre-échange approfondi et complet (ALEAC). La commission des affaires étrangères (AFET) du Parlement européen a rendu une évaluation positive, mais encourage dans le même temps la Géorgie à remédier à certaines lacunes dans des domaines tels que les normes en matière de travail, la protection de l’environnement et les discriminations à l’égard des groupes vulnérables et des femmes. Le Parlement examinera ce sujet lors de sa session plénière de novembre I.