La nouvelle directive «carte bleue» de l’Union européenne

29-09-2016

L’analyse d’impact a clairement établi le besoin d’agir afin de refondre la directive «carte bleue» actuelle. L’AI est étayée par des recherches complètes et solides (sous la forme de 16 annexes) et une expertise externe, ainsi que par une vaste consultation prenant en compte les systèmes d’immigration internationaux visant à attirer les travailleurs hautement qualifiés. Même si toutes les options présentées ne semblent pas viables, la Commission européenne a véritablement tenté de trouver des solutions au problème. Les données limitées, à propos desquelles la Commission est transparente, suggèrent que les preuves quantitatives utilisées dans l’AI, notamment en ce qui concerne les incidences économiques, pourraient nécessiter davantage de recherches. Finalement, un lien avec l’étude d’AI externe qui étaye l’AI de la Commission aurait été utile.

L’analyse d’impact a clairement établi le besoin d’agir afin de refondre la directive «carte bleue» actuelle. L’AI est étayée par des recherches complètes et solides (sous la forme de 16 annexes) et une expertise externe, ainsi que par une vaste consultation prenant en compte les systèmes d’immigration internationaux visant à attirer les travailleurs hautement qualifiés. Même si toutes les options présentées ne semblent pas viables, la Commission européenne a véritablement tenté de trouver des solutions au problème. Les données limitées, à propos desquelles la Commission est transparente, suggèrent que les preuves quantitatives utilisées dans l’AI, notamment en ce qui concerne les incidences économiques, pourraient nécessiter davantage de recherches. Finalement, un lien avec l’étude d’AI externe qui étaye l’AI de la Commission aurait été utile.