PARLEMENT EUROPEEN - PAGE D'ACCUEIL
 
   DA    DE    EL    EN    ES    FI    FR    IT    NL    PT    SV   
 
La Présidente du Parlement européen
COMMUNIQUES DE PRESSE

Communiqué de presse : 06-01-2000

Catastrophes naturelles : Nicole FONTAINE rappelle que le PE n'a supprimé aucun crédit et qu'il est en faveur d'une action d'envergure de l'UE.
 
« Le Parlement européen n'a supprimé aucune ligne budgétaire qui aurait permis une aide d'urgence en faveur des victimes des tempêtes en France » a tenu à affirmer sa Présidente, Mme Nicole FONTAINE. Les informations qui ont été données en ce sens ces derniers jours ne correspondent pas à la réalité.

« Je ne souhaite pas entrer dans une polémique stérile au moment où les Français, les Autrichiens et les Allemands notamment ont besoin de la mobilisation de tous pour faire face aux conséquences dramatiques de ces événements mais je tiens à rappeler que c'est la Commission européenne qui, en 1998, n'a pas proposé la réinscription de la ligne en question. En revanche, en 1996, le Parlement européen avait estimé que les 2,5 millions d'Euros dont elle était dotée étaient totalement insuffisants au regard des énormes besoins qui résultent de ces catastrophes naturelles. Il estimait, au contraire, que cette ligne devrait pouvoir être dotée de moyens importants en cas de besoin et qu'une coordination entre les différents instruments d'aide devait être développée » a poursuivi Mme FONTAINE.

La Présidente du Parlement européen tient à rappeler que, au lendemain des inondations des 12 et 13 novembre dans le Sud-Est de la France, « le Parlement européen a invité la Commission et le Conseil à débloquer une aide communautaire exceptionnelle pour contribuer à la reconstruction des zones sinistrées. »

Mme FONTAINE estime que des crédits du budget 2000 adopté le 16 décembre peuvent être « mobilisés » très rapidement tant pour la lutte contre la marée noire que pour les tempêtes.

A propos de la marée noire, « Le Parlement européen a inscrit 2 millions d'Euros sur une ligne intitulée Pollution marine et situation d'urgence environnementale. De cette manière, si l'on agit rapidement, l'UE pourrait lutter efficacement contre la marée noire provoquée par l'Erika »

Au sujet des tempêtes, la Présidente du Parlement européen va écrire à M. Romano PRODI pour que, dans le cadre des fonds structurels, la Commission européenne utilise au mieux des lignes budgétaires que le Parlement européen avait fortement augmentées lors de sa deuxième lecture du budget : « Je considère qu'une partie des crédits consacrés au développement rural, aux mesures agro-environnementales, à la sylviculture et au boisement peuvent être utilisés pour venir en aide aux régions sinistrées» a dit Mme FONTAINE.

En outre, la Présidente tient à rappeler que le PE, pour sa part, s'est toujours prononcé pour une action déterminée de l'UE contre les pavillons de complaisance, pour une application stricte du principe du pollueur-payeur, pour une plus grande sécurité maritime qui doit passer, estime Mme FONTAINE, par l'imposition des navires à double coque.

 
Pour plus d'information : Jacques NANCY - Conseiller de presse de la Présidente
TEL : +32-2.284.24.85 - GSM : +32-476.969.672 - FAX : +32-2.284.49.73 - E-MAIL : jnancy@europarl.europa.eu
 
© Parlement européenResponsable du site : Hélène Lanvert