skip to content
 
 

Déclaration du Président du Parlement européen sur la fin de son mandat

de en fr
Communiqué de presse
Politiques internes et institutions de l'UE
Strasbourg
14-12-2016

Mesdames et Messieurs,

Chers collègues,

C’est aujourd’hui ma dernière session plénière en tant que Président du Parlement européen. C’est évidemment un moment émouvant pour moi.

Il y a cinq ans, lors mon élection comme Président, j’avais déclaré devant vous que je voulais rendre le Parlement européen plus visible, plus audible et plus influent. Cinq ans plus tard, je peux dire que nous avons réussi ensemble ce pari: le Parlement est maintenant plus visible, plus audible et plus influent que jamais.

Au cours de ces dernières années, nous avons réussi, ensemble, à faire du Parlement européen le lieu incontournable de la démocratie européenne. Des débats décisifs ont eu lieu dans cette assemblée, des décisions améliorant le quotidien des citoyens y ont été prises.

Avec le processus des Spitzenkandidaten pour l‘élection du président de la Commission européenne, nous avons réussi à faire de l’Union un espace plus démocratique et ainsi y renforcer l'influence des citoyens. Cela a consolidé notre démocratie transnationale.

Mais cette démocratie transnationale est maintenant en grand danger. Partout sur notre continent, les porteurs de division et les ultranationalistes font de nouveau recette. Ce sont ceux qui méprisent et insultent tout ce qui ne leur ressemble pas, ceux qui veulent mettre à bas notre modèle de société libérale, sociale et écologique européenne. Ainsi, ils mettent en danger l'une des plus grandes réalisations civilisationnelles qu’ait jamais porté notre continent.

J’ai combattu avec force cette haine et vais continuer à le faire avec la même vigueur, bien que depuis un autre endroit!

Car il est de notre devoir de combattre ces tendances destructrices, quelle que soit la fonction que nous occupons.

Mesdames et Messieurs,

le Parlement européen, avec ses 751 députés de 28 États souverains et qui représente 508 millions de citoyens, est une institution unique. Être président de cette institution a été un honneur exceptionnel pour moi, dont je suis très reconnaissant.

Je n’ai certainement pas été un président simple ni facile. Mais j'ai essayé en mon âme et conscience de défendre la cause européenne afin de réduire les fossés qui divisent les hommes et les nations et, ainsi, de contribuer, ensemble, à un monde plus apaisé.

A mon successeur et à nous tous réunis, je souhaite force et confiance afin de continuer à changer les choses pour le mieux. Nous ne devons pas baisser la garde dans notre lutte pour faire de l’Europe un modèle, qui irradie dans le reste du monde, et qui redonne espoir à ceux qui l’avaient perdu. La cérémonie du Prix Sakharov d'hier nous l’a rappelé avec force.

Il est de notre devoir de léguer à nos enfants et petits-enfants cette Europe qui incarne l’espoir.

Avec humilité, je vous remercie pour notre travail commun.

Pour plus d'informations :

europarl.president.press@europarl.europa.eu