Veuillez remplir ce champ
Leila CHAIBI Leila CHAIBI
Leila CHAIBI

skupina Evropské sjednocené levice a Severské zelené levice

Členka

Francie - La France Insoumise (Francie)

Datum narození : , Dijon

Písemná vysvětlení hlasování Leila CHAIBI

Poslanci mohou podat písemné vysvětlení svého hlasování v plénu. Článek 194 jednacího řádu

Společná pravidla pro přidělování letištních časů na letištích Společenství FR

26-03-2020

. – Afin d’ouvrir l’espace aérien à de nouveaux opérateurs, le règlement européen 95/931 ouvrait la possibilité aux nouveaux entrants de récupérer les créneaux aéroportuaires (itinéraires de vols) des compagnies historiques en introduisant le principe « use it or lose it ». Selon ce principe, les opérateurs aériens doivent utiliser leurs créneaux à 80% sous peine de les perdre l’année suivante.
C’est à cause de cette disposition que, les premières semaines de la crise liée au coronavirus, les compagnies ont maintenu une partie de leurs vols pour garder leurs droits de "séniorité" sur les créneaux. On se retrouvait alors avec l'aberration de vols à vide juste pour garder ces créneaux.
La proposition de la Commission, amendée par le Conseil, consiste à suspendre l’application de ce principe jusqu’au 24 octobre 2020. La dérogation s'appliquera également de manière rétroactive du 23 janvier au 29 février 2020 pour les vols entre l'UE et la Chine ou Hongkong. Nous avons voté en faveur de cette proposition de bon sens pour éviter de faire voler des avions à vide, une aberration autant écologique qu'économique.

Specifická opatření pro aktivaci investic do systémů zdravotní péče členských států a do jiných odvětví jejich ekonomik v reakci na šíření onemocnění COVID-19 (investiční iniciativa pro reakci na koronavirus) FR

26-03-2020

. – Ce rapport fait partie des actions de l'Union européenne pour répondre à la crise du Covid-19. Il s'agit d'une initiative d'investissement de 37 milliards d'euros qui doit permettre aux Etats membres d'investir dans les systèmes de soin de santé et dans d'autres secteurs, notamment les petites entreprises. En effet, face à la soudaine augmentation des investissements publics visant à limiter les conséquences du Covid-19, les Etats membres manquent de moyens, risquant de freiner les investissements. La Commission a donc proposé de mobiliser des moyens provenant des Fonds structurels et d'investissement européens, afin qu'ils soient immédiatement à disposition des Etats membres. Ils seront destinées à soutenir les PME, à renforcer la recherche, le développement technologique et l'innovation afin couvrir les investissements dans des produits et services nécessaires à soutenir les services de santé publiques, et à préserver les revenus des pêcheurs et aquaculteurs. Bien que je regrette que ces mesures soient limitées en terme de fonds et de champ d'application, nous avons décidé de ne pas proposer d'amendement afin qu'elles soient adoptées au plus vite. Compte tenu de l'urgence de la situation que nous traversons, je vote évidemment pour.

Finanční pomoc členským státům a zemím, se kterými se jedná o přistoupení k Unii, jež jsou vážně postiženy závažným ohrožením veřejného zdraví FR

26-03-2020

. – Ce rapport fait partie des actions de l'Union européenne pour répondre à la crise du Covid-19. Ce rapport vise à élargir le champ d'intervention du Fonds de solidarité de l'Union européenne (FSUE), normalement limité aux catastrophes naturelles, afin qu'il puisse s'appliquer aux crises sanitaires majeures. Ainsi, il permettra la mise en place des facilités suivantes : réduire les seuils d'éligibilité des mesures de réponses d'urgence, augmenter le montant des crédits inscrits au budget pour le FSUE en 2020 et augmenter les avances de paiement. Bien que ces mesures soient limitées en termes de fonds et de champ d'application, je vote pour afin que les Etats membres, les régions et les citoyens bénéficient au plus vite de cette aide.

Dohoda mezi EU a Čínou o některých aspektech leteckých služeb (A9-0041/2019 - Tomasz Piotr Poręba) FR

15-01-2020

Cet accord vise à mettre l’Union européenne en conformité avec une décision de la Cour européenne de justice en permettant à tous les transporteurs aériens européens d’avoir le même accès aux voies aériennes entre les États membres et la Chine. Bien que technique, cet accord s’inscrit dans le contexte de l’ouverture du ciel européen à laquelle je m’oppose. En effet, cette ouverture participe à l’augmentation du trafic aérien et donc de la pollution, et elle ne garantit pas le respect des normes sociales européennes par les pays tiers, créant ainsi du dumping social. Pour ces raisons, je vote contre.

Postoj Evropského parlamentu ke konferenci o budoucnosti Evropy (B9-0036/2020, B9-0037/2020, B9-0038/2020) FR

15-01-2020

La nouvelle présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen souhaite engager un processus de réflexion sur l’avenir de l’Union européenne sous la forme d’une conférence. Celle-ci devrait débuter en mai et se dérouler sur deux ans. Elle aurait pour but d’impliquer un échantillon représentatif des citoyens européens et de leur donner la possibilité de contribuer à réformer l’UE. Les discussions entre la Commission, le Conseil et le Parlement sont désormais engagées pour préciser le format exact de cette conférence.
Le Parlement propose avec ce texte une organisation de travail pour le moins complexe: la conférence serait composée de multiples organes (plénière de la conférence, agora citoyenne, agora jeune, comité de direction et conseil exécutif de coordination). Par ailleurs, je ne suis pas dupe de l’utilisation politicienne du calendrier, la conférence devant s’achever sous présidence française du Conseil et donc à quelques semaines des présidentielles de 2022.
Pour autant, ce texte exhorte le Conseil et la Commission à s’engager dans la voie d’une possible modification des traités, et souligne qu’un mécanisme permanent de participation citoyenne devrait être envisagé. Sans signer de chèque en blanc, je préfère les défier de tenir leurs engagements, et je m’abstiens.

Veřejná diskriminace osob LGBTI a nenávistné projevy vůči nim, včetně tzv. zón bez LGBTI (B9-0234/2019) FR

18-12-2019

Cette résolution fait suite à celle, datant de novembre, sur la criminalisation de l’éducation sexuelle en Pologne, que j’ai soutenue.
Ce texte condamne la montée de l’homophobie et du racisme dans plusieurs États membres. Constatant que les réponses des autorités publiques sont souvent insuffisantes, il formule aussi des recommandations concernant notamment la lutte contre l’homophobie dans le sport et le harcèlement scolaire dont sont victimes les enfants LGBTI, le soutien aux programmes de formations des autorités judiciaires et l’inclusion de la société civile dans la lutte contre le racisme et l’homophobie.
Autre point fondamental: cette résolution demande au Conseil de conclure immédiatement la Directive antidiscrimination qui s’y trouve bloquée depuis 11 ans.
De plus, je suis ravie que l’amendement codéposé par mon groupe, la GUE/NGL, demandant que les mariages et partenariats homosexuels soient reconnus de manière égale dans tous les États membres, ait été ajouté au texte.
Pour toutes ces raisons, je vote évidemment pour cette résolution.

Spravedlivé zdanění v digitalizované a globalizované ekonomice – BEPS 2.0 (B9-0238/2019) FR

18-12-2019

Des négociations internationales se tiennent actuellement à l’OCDE pour améliorer la taxation des géants d’internet qui pratiquent l’évasion fiscale. En 2018, l’Union a failli adopter ses propres règles, mais la règle de l’unanimité en matière fiscale et le blocage de quelques États membres a permis d’empêcher la conclusion d’un accord.
Dans cette résolution, les députés expriment leur inquiétude quant à l’absence d’approche commune au niveau de l’Union. Ils invitent la Commission et les États membres à adopter une position européenne ambitieuse. Par ailleurs, le Parlement soutient l’engagement de la présidente de la Commission de proposer une solution européenne si un accord international n’est pas conclu d’ici fin 2020.
Cette résolution n’est pas parfaite, elle plaide pour une compétition fiscale «juste et transparente» quand nous considérons que les régimes fiscaux nationaux ne doivent jamais être mis en concurrence et que la fiscalité ne saurait être un levier de compétitivité pour les entreprises.
Le texte est cependant suffisamment ambitieux, notamment en ce qu’il exige que les entreprises paient une part équitable de l’impôt là où l’activité économique réelle et la création de valeur ont lieu, et que les revenus fiscaux soient équitablement répartis entre tous les États membres.
Je vote donc pour.

Právní stát na Maltě po nedávných odhaleních v souvislosti s vraždou Daphne Caruanové Galiziové (B9-0240/2019) FR

18-12-2019

Ce texte fait suite aux récentes révélations sur le meurtre de Daphne Caruana, blogueuse maltaise assassinée alors qu’elle enquêtait sur la corruption à Malte. Ses enquêtes montraient les nombreuses ramifications de la corruption endémique sur l’île et visaient explicitement le pouvoir de centre-gauche en place, et le Premier ministre Joseph Muscat en particulier.
Cette résolution soutient l’enquête actuelle sur la mort de la journaliste et la liberté de la presse, avec notamment la création d’un prix pour le journalisme d’investigation. Elle réaffirme également le caractère problématique de la situation fiscale de Malte, qui place ce pays en situation de paradis fiscal au sein de l’Union.
Devant le scandale et les manifestations massives dans la rue, Joseph Muscat a annoncé qu’il remettrait son mandat à la tête du Parti travailliste le 12 janvier. Le cas échéant, il ne démissionnerait qu’à l’issue de ce vote interne et partisan, ce qui est pour le moins problématique.
Cette résolution fait donc part des inquiétudes du Parlement quant aux entorses à l’état de droit. Les critiques en la matière ne peuvent pas être réservées aux seuls gouvernements d’extrême-droite (Pologne, Hongrie...); par souci de cohérence, je vote pour.

Iniciativa EU týkající se opylovačů (B9-0233/2019) FR

18-12-2019

Cette résolution part du constat que les efforts actuels en matière de préservation des animaux pollinisateurs (les abeilles notamment) ne sont pas suffisants. Elle propose donc une série de mesures faisant suite à une communication de la Commission.
Ce texte reconnait notamment l’impact de l’agriculture intensive, de l’utilisation de produits phytosanitaires, de la pollution environnementale et du changement climatique sur le déclin des pollinisateurs. Il souligne le rôle central que la politique agricole commune doit jouer dans l’éradication de ces causes plutôt que dans leur financement comme c’est le cas actuellement et demande donc à la Commission de décourager les pratiques d’agriculture intensive.
Je suis d’accord avec ces mesures et vote donc pour.

Kontakt

Bruxelles

Strasbourg

Adresa

  • European Parliament
    Office

    1047 Bruxelles