Raphaël GLUCKSMANN Raphaël GLUCKSMANN
Raphaël GLUCKSMANN

Gruppen for Det Progressive Forbund af Socialdemokrater i Europa-Parlamentet

Medlem

Frankrig - Place publique (Frankrig)

Fødselsdato : , Boulogne-Billancourt

Skriftlige stemmeforklaringer Raphaël GLUCKSMANN

Medlemmerne kan afgive en skriftlig forklaring af, hvordan de har stemt på plenarmødet. Forretningsordenens artikel 194

Indsigelse, jf. forretningsordenens artikel 111: EU-listen over projekter af fælles interesse (B9-0091/2020) FR

12-02-2020

Je viens de voter pour l’objection contre la 4ème liste de projets d’intérêts communs proposée par la Commission Européenne.
Ces projets ne vont pas dans notre intérêt, bien au contraire !
Il s’agit de projets d’infrastructures courant sur 20 à 40 ans pour développer du gaz à fracturation importé des États-Unis ou nous forçant à importer du gaz depuis la Russie et à enfermer notre système énergétique dans une dépendance directe à ces partenaires.
Voter cette objection, c’est refuser de financer, avec de l’argent public européen, près de 55 projets gaziers et fossiles qui dynamiteraient nos engagements pour une réponse crédible au dérèglement climatique.
C’est refuser que 29 milliards d’euros (dont la moitié provenant de fonds européens) soient alloués à saper la transition énergétique que nous nous sommes promis de faire advenir. À titre de comparaison, le fonds de transition juste ne disposera que de 7,5 milliards d’euros.
C’est une question de cohérence politique.
Il y a deux mois nous décrétions l’état d’urgence climatique.
Il y a un mois seulement nous votions la résolution sur le Green Deal.
Notre mémoire est-elle si courte ou notre engagement hypocrite ? Il est temps de se montrer à la hauteur.

Indsigelse, jf. forretningsordenens artikel 112: Bly og dets forbindelser (B9-0089/2020) FR

12-02-2020

J’ai voté pour cette objection: le projet de règlement présenté par la Commission n’est pas compatible avec son ambition déclarée en faveur d’une économie circulaire et d’une pollution zéro pour un environnement exempt de produits toxiques.
D’un côté, la Commission propose d’interdire l’utilisation du plomb dans les articles fabriqués à partir de PVC, de l’autre, elle veut autoriser à en incorporer dans le PVC recyclé.
Le plomb est une substance toxique qui peut avoir de graves conséquences sur la santé. Il n’existe aucune teneur en plomb sûre: il doit être retiré des cycles économiques et non recyclé.
Le projet de règlement dispose que les articles visés par la dérogation sont étiquetés avec la mention «contient du PVC valorisé». Cet étiquetage trompeur est de nature à saper la confiance dans les produits recyclés, une confiance fondamentale pour assurer une utilisation efficace des ressources au sein de l’économie circulaire.

Kontakt

Bruxelles

Strasbourg