Please fill this field
Frédérique RIES Frédérique RIES
Frédérique RIES

Grupo Renew Europe

Vicepresidenta

Bélgica - Mouvement Réformateur (Bélgica)

Fecha de nacimiento : , Balen-Wezel

Explicaciones de voto por escrito Frédérique RIES

Todo diputado puede presentar una explicación por escrito sobre su voto en el Pleno. Artículo 194 del Reglamento interno

Celebración del Acuerdo de Libre Comercio UE-Vietnam (A9-0003/2020 - Geert Bourgeois) FR

12-02-2020

J’ai voté avec 400 députés contre 187 et 44 abstentions pour cet accord commercial UE-Viêt Nam, promesse d’échanges commerciaux plus libres et équitables.
Parmi les bénéfices attendus, la suppression de deux tiers des taxes d’importation sur nos produits, voitures et vins, par exemple, mais aussi la protection contre l’imitation de 169 indications géographiques qui font la réputation de nos savoir-faire, comme le peket.
Tout aussi important, le Viêt Nam a ratifié des règles contraignantes en matière climatique, de droit du travail et de droits de l’homme dans la perspective de cet accord. Deux paquets supplémentaires, réclamés par le Parlement européen, sont en passe d’être adoptés pour abolir le travail forcé et garantir la liberté d’association.
Ce renforcement du multilatéralisme et du rôle de l’Union européenne au Viêt Nam donne plus de poids à notre voix. Essentiel pour avancer sur les questions majeures où nous sommes en désaccord, comme le rôle de la presse libre et les libertés politiques.
L’accord pourra d’ailleurs être suspendu faute d'améliorations notables. À l’instar du voisin cambodgien, contre lequel l’UE vient de lancer une procédure de «carton jaune» et le retrait de préférences tarifaires face à la dégradation des droits de l’homme dans le pays.

Celebración del Acuerdo de Libre Comercio UE-Vietnam (Resolución) (A9-0017/2020 - Geert Bourgeois) FR

12-02-2020

J’ai voté avec 400 députés contre 187 et 44 abstentions pour cet accord commercial UE-Viêt Nam, promesse d’échanges commerciaux plus libres et équitables.
Parmi les bénéfices attendus, la suppression de deux tiers des taxes d’importation sur nos produits, voitures et vins, par exemple, mais aussi la protection contre l’imitation de 169 indications géographiques qui font la réputation de nos savoir-faire, comme le peket.
Tout aussi important, le Viêt Nam a ratifié des règles contraignantes en matière climatique, de droit du travail et de droits de l’homme dans la perspective de cet accord. Deux paquets supplémentaires, réclamés par le Parlement européen, sont en passe d’être adoptés pour abolir le travail forcé et garantir la liberté d’association.
Ce renforcement du multilatéralisme et du rôle de l’Union européenne au Viêt Nam donne plus de poids à notre voix. Essentiel pour avancer sur les questions majeures où nous sommes en désaccord, comme le rôle de la presse libre et les libertés politiques.
L’accord pourra d’ailleurs être suspendu faute d’améliorations notables. À l’instar du voisin cambodgien, contre lequel l’UE vient de lancer une procédure de «carton jaune» et le retrait de préférences tarifaires face à la dégradation des droits de l’homme dans le pays.

Acuerdo de Protección de las Inversiones UE-Vietnam (A9-0002/2020 - Geert Bourgeois) FR

12-02-2020

J’ai voté avec 406 députés contre 188 et 53 abstentions pour cet accord de protection des investissements UE-Viêt Nam, promesse d’un traitement pour les investisseurs européens.
Le Viêt Nam a accepté un système juridictionnel des investissements similaire à celui convenu avec le Canada: juges indépendants, code de conduite, et accès facile pour les PME. Objectif, créer de la stabilité et donner confiance à nos petites entreprises.
Cet accord va de pair avec un accord commercial qui réduit la quasi-totalité des tarifs douaniers sur nos produits d’exportations. Il devrait générer 8 300 millions d'euros par an d'exportations européennes supplémentaires, sachant que chaque milliard d'euros d'exportations crée environ 14 000 nouveaux emplois bien rémunérés dans l'Union européenne.
Ce renforcement du multilatéralisme et du rôle de l’UE au Viêt Nam donne plus de poids à notre voix. Essentiel pour avancer sur les questions majeures où nous sommes en désaccord, comme le rôle de la presse libre et les libertés politiques.
Ces facilités commerciales pourront d’ailleurs être suspendues faute d'améliorations notables. À l’instar du voisin cambodgien, contre lequel l’UE vient de lancer une procédure de «carton jaune» et le retrait de préférences tarifaires face à la dégradation des droits de l’homme dans le pays.

Acuerdo de Protección de las Inversiones UE-Vietnam (Resolución) (A9-0014/2020 - Geert Bourgeois) FR

12-02-2020

J’ai voté avec 405 députés contre 184 et 58 abstentions pour cet accord de protection des investissements UE-Viêt Nam, promesse d’un traitement pour les investisseurs européens.
Le Viêt Nam a accepté un système juridictionnel des investissements similaire à celui convenu avec le Canada: juges indépendants, code de conduite, et accès facile pour les PME. Objectif, créer de la stabilité et donner confiance à nos petites entreprises.
Cet accord va de pair avec un accord commercial qui réduit la quasi-totalité des tarifs douaniers sur nos produits d’exportations. Il devrait générer 8 300 millions d'euros par an d'exportations européennes supplémentaires, sachant que chaque milliard d'euros d'exportations crée environ 14 000 nouveaux emplois bien rémunérés dans l'Union européenne.
Ce renforcement du multilatéralisme et du rôle de l’Union au Viêt Nam donne plus de poids à notre voix. Essentiel pour avancer sur les questions majeures où nous sommes en désaccord, comme le rôle de la presse libre et les libertés politiques.
Ces facilités commerciales pourront d’ailleurs être suspendues faute d'améliorations notables. À l’instar du voisin cambodgien, contre lequel l’Union européenne vient de lancer une procédure de «carton jaune» et le retrait de préférences tarifaires face à la dégradation des droits de l’homme dans le pays.

Objeción con arreglo al artículo 111 del Reglamento interno: lista de la Unión de proyectos de interés común (B9-0091/2020) FR

12-02-2020

La quatrième liste de projets d’infrastructures énergétiques de l’Union présentée par la Commission n’est pas à la hauteur des défis environnementaux que l’Union européenne doit relever. Raison pour laquelle j’ai, avec 168 autres députés européens, voté contre cette liste.
Évidemment, il y a des avancées: 70 % des 151 projets d’infrastructures énergétiques sont liés à l’électricité et aux réseaux intelligents. Ils représentent l’énergie du futur et c’est clairement le chemin à suivre pour réduire la dépendance de l’Europe. En revanche, l’inscription sur la liste de 32 projets gaziers éligibles au financement européen, dont 3 terminaux GNL qui serviraient à l’importation de gaz de schiste américain, est une mauvaise nouvelle pour l’environnement. Surtout quand on sait que ce gaz est extrait par la technique de la fracturation hydraulique, qui pollue les sols et les eaux souterraines et est probablement nocive pour la santé des riverains. Ces projets me paraissent, à bien des égards, incompatibles avec nos engagements climatiques et environnementaux.
Il faut maintenant souhaiter que les engagements pris par le vice-président Frans Timmermans et la commissaire Kadri Simson en début de semaine de ne pas financer de projets gaziers incompatibles avec le pacte vert et la neutralité carbone se concrétisent.

Oposición con arreglo al artículo 112 del Reglamento interno: el plomo y sus compuestos (B9-0089/2020) FR

12-02-2020

Après mûre réflexion, j’ai voté la résolution proposée par la commission ENVI, comme l’ont aussi fait 393 autres députés européens, pour signifier notre opposition à la dérogation proposée par la Commission européenne à une interdiction du plomb dans le PVC. Certes, le plomb dans le PVC est déjà éliminé dans l’UE depuis 2015 grâce à un engagement volontaire de l’industrie européenne du PVC, mais il continue d’entrer dans l’UE via des produits importés. La double dérogation accordée pour 15 ans par la Commission se justifie donc difficilement: l’une autoriserait la concentration de plomb jusqu’à 2 % du poids du PVC rigide et l’autre, 1 % du poids du PVC souple. Cette approche est difficilement compatible avec la vision du Parlement européen favorable à une économie circulaire débarrassée de substances dangereuses, comme le plomb. L’UE ne reste pas pour autant les bras croisés. Il faut espérer que le projet REMADYL, financé à hauteur de 5 millions d’euros via Horizon 2020, et coordonné par le Centre scientifique et technique de l’industrie textile belge, deviendra la norme après 2023. Il démontrerait ainsi l’utilisation circulaire du PVC, avec une élimination des plastifiants de phtalates en toute sécurité (avec valorisation énergétique) et une réutilisation du plomb dans les batteries.

Cargador común para los equipos radioeléctricos móviles (RC-B9-0070/2020, B9-0070/2020, B9-0072/2020, B9-0074/2020, B9-0075/2020, B9-0076/2020, B9-0085/2020) FR

30-01-2020

J’ai voté avec l’immense majorité de 581 députés contre 40 et 37 abstentions pour l’instauration d’un chargeur universel pour les appareils électroniques mobiles.
Téléphones, liseuses, tablettes et autres caméras, trois types de chargeurs différents coexistent aujourd’hui pour ces appareils. Une diversité encombrante pour le consommateur, et lourde de conséquences pour l’environnement.
Les Européens produisent en moyenne 16 kg de déchets électroniques par personne chaque année, soit plus de 12 tonnes annuelles rapporté à l’échelle de l’Union européenne.
Le chargeur universel fait partie de ces mesures faciles et concrètes pour réduire ces déchets, rarement recyclés, et lutter contre le gaspillage des ressources naturelles. Sans parler de désencombrer nos tiroirs.
Dix ans de négociations intenses avec la Commission et les fabricants ont été nécessaires pour passer de 30 types de chargeurs différents, à l’époque, aux trois que nous connaissons aujourd’hui. La dernière étape est d'enfin passer au chargeur universel, et d’arrêter au passage la vente automatique d’un chargeur avec chaque appareil – autre aberration environnementale.

COP15 en el Convenio sobre la Diversidad Biológica (Kunming 2020) (B9-0035/2020) FR

16-01-2020

J’ai voté en faveur de la résolution sur la future conférence COP15 sur la biodiversité.
La biodiversité, au même titre que le climat et de nombreuses espèces sauvages, est en danger en ce début du XXIème siècle et l’UE, comme les grands décideurs mondiaux, doivent agir en conséquence. Les députés européens ont demandé que la future conférence COP15 sur la biodiversité, qui se tiendra en octobre à Kunming, en Chine, débouche sur des objectifs juridiquement contraignants. Cela, sur le modèle de l’accord de Paris sur le changement climatique.
L’Europe doit être exemplaire si elle veut être crédible à l’international. La mise en place d’objectifs chiffrés dans le cadre législatif européen participe de cette logique : consacrer 10% minimum du prochain budget 2021-2027 de l’UE à la biodiversité, s’assurer que 30% du territoire de l’UE soit composé de zones naturelles. Sont aussi avancés les objectifs de rétablissement des écosystèmes dégradés d’ici 2030 et de réduction de notre dépendance aux pesticides. L’UE a raté le coche pour 2020, sur les 13 objectifs de protection de la biodiversité fixés, seuls deux sont satisfaits : la sanctuarisation de zones marines et terrestres. Elle n’a d’autres choix que de réussir ceux de 2030 !

Actividades del Defensor del Pueblo Europeo en 2018 (A9-0032/2019 - Peter Jahr) FR

16-01-2020

Ce jeudi 16 janvier, le Parlement a adopté à une large majorité le rapport annuel du Médiateur européen, un texte qui a été approuvé à 563 voix pour, 3 contre et 63 abstentions.
Le Médiateur européen joue un rôle important dans nos démocraties modernes. Il est le lien privilégié entre l’administration de l’UE et ses citoyens. Par ce rapport, les députés européens se félicitent du travail accompli par le médiateur fraîchement réélu, madame O'Reilly, et son administration : 2180 demandes traitées, 490 enquêtes menées dont plus de 20% relevant de la transparence, de l’accès aux informations et documents pour les citoyens. 5 grandes enquêtes sur des thèmes stratégiques ont été menées ainsi que l’instauration d’un nouveau code de conduite des Commissaires.
Plus largement le Parlement européen a réitéré sa demande d’accès et de publication des documents pour tous, d'une plus grande transparence dans les prises de décisions et en matière de représentation d’intérêts. La création d’un registre de transparence obligatoire et juridiquement contraignant au sein de toutes nos institutions, en particulier au Conseil, reste une priorité des députés européens.

Sistema común del impuesto sobre el valor añadido en lo que respecta al régimen especial de las pequeñas empresas (A9-0055/2019 - Inese Vaidere) FR

15-01-2020

J’ai voté avec l’immense majorité de 591 députés contre 22 et 51 abstentions pour simplifier les procédures de TVA pour les PME, source considérable de temps et d’argent perdu.
Ces nouvelles règles doivent réduire de près de 20 % les frais de comptabilité pour les petites entreprises, estimés à 68 milliards d’euros dans l’UE. Une simplification qui pourrait aussi donner un coup de pouce de plus de 10 % aux échanges transfrontaliers.
Règles simplifiées pour les entreprises au chiffre d’affaire inférieur à 85 000 euros, généralisation des exemptions de TVA applicables aux opérateurs nationaux aux PME européennes, et guichet unique pour les PME pour faciliter les échanges d’informations entre administrations sont autant de mesures que le Parlement européen souhaite voir mises en œuvre.
En discussion depuis 2018, le texte a été largement soutenu par les députés depuis le début. Le vote de ce midi appelle le Conseil à définitivement adopter ces nouvelles règles le plus rapidement possible.

Contacto

Bruxelles

Strasbourg