Please fill this field
Emmanuel MAUREL Emmanuel MAUREL
Emmanuel MAUREL

Gruppo della Sinistra unitaria europea/Sinistra verde nordica

Membro

Francia - Gauche républicaine et socialiste (Francia)

Data di nascita : , Epinay sur Seine

Dichiarazioni di voto scritte Emmanuel MAUREL

I deputati possono rilasciare una dichiarazione scritta sul proprio voto in Aula. Articolo 194 del regolamento

Riapertura del procedimento giudiziario a carico del Primo ministro della Repubblica ceca sull'uso improprio di fondi UE e potenziali conflitti d'interessi (B9-0192/2020) FR

19-06-2020

Cette résolution fait suite à la réouverture, après deux ans de suspension, d’une enquête judiciaire par la justice à l’encontre du Premier ministre tchèque Andrej Babiš suite à un rapport de l’OLAF sur une utilisation irrégulière de subventions de l’Union destinées aux petites entreprises.
J’ai naturellement voté pour cette résolution qui souhaite améliorer la transparence sur l’utilisation des subventions européennes afin d’éviter tout conflit d’intérêt

Turismo e trasporti nel 2020 e oltre (RC-B9-0166/2020, B9-0166/2020, B9-0175/2020, B9-0177/2020, B9-0178/2020, B9-0180/2020, B9-0182/2020, B9-0184/2020) FR

19-06-2020

La résolution commune « Tourisme et transports en 2020 et au-delà » rappelle l’importance de ces secteurs qui représentent 11,2% de l’emploi de l’UE (soit 22,6 millions d’emplois), et alerte sur le risque à la suite de la crise du COVID19 de la perte de 6,4 millions d’emplois.
Elle demande donc un soutien au secteur et d’une approche coordonnée pour une reprise rapide.
Pour cela elle fait de nombreuses propositions comme le maintien des droits des passagers pour vols annulés ; la mise en place d’un mécanisme européen de réaction rapide en cas de seconde vague ou d’une autre crise ; création d’une ligne spéciale dans le budget pour le tourisme durable ; allègement des règles pour les aides d’État ; soutien aux PME du secteur ; maintien de l’emploi dans le secteur (en relation avec partenaires sociaux), soutien à la création d’un système de bons permettant aux personnes défavorisées de voyager...
En raison de ces préconisations j’ai voté POUR cette résolution.

La legge della RPC sulla sicurezza nazionale per Hong Kong e la necessità che l'Unione europea difenda l'elevato grado di autonomia di Hong Kong (RC-B9-0169/2020, B9-0169/2020, B9-0171/2020, B9-0173/2020, B9-0174/2020, B9-0176/2020, B9-0181/2020, B9-0193/2020) FR

19-06-2020

En protestation de l’adoption le 28 mai dernier d’une loi sur la sécurité nationale par la République populaire de Chine à Hong Kong qui fragilise encore plus les libertés civiles et politiques des citoyens hongkongais et qui a ravivé leur colère après plus d’un an de manifestations. Le Parlement européen a tenu à rappeler son soutien aux mouvements de protestation contre la sévère répression du régime chinois.
Cette résolution comporte de nombreux éléments positifs en condamnant tout d’abord les nombreuses arrestations arbitraires d’opposants et de militants pro-démocratie puis en s’inquiétant de la remise en question de l’approche « un pays, deux systèmes » pourtant au cœur de l’accord sino-britannique ayant permis la rétrocession de Hong Kong à la RPC.
Néanmoins, j'ai préféré m'abstenir de voter cette résolution car l’appel à la mise en place d’un régime de sanctions « de type Magnitsky » contre les dirigeants chinois me paraît malvenu. En effet, les études portant sur l’efficacité des sanctions économiques montrent que ces dernières n’ont que peu d’impact sur les décisions politiques du régime visé, voire pire, renforcent ce dernier face à « un ennemi extérieur ».

Protezione europea dei lavoratori transfrontalieri e stagionali nel contesto della crisi della Covid-19 (B9-0172/2020) FR

19-06-2020

Cette résolution « Protection des travailleurs saisonniers et frontaliers dans l'Union dans le contexte de la crise de la COVID-19 » vise à réagir aux problèmes rencontrés par les travailleurs mobiles dans l'UE (travailleurs frontaliers, détachés et saisonniers). En raison de l'épidémie de Covid, les frontières ont d’abord été fermées, ce qui a eu des conséquences sur les travailleurs frontaliers laissés dans l’incertitude sur leur emploi et leurs droits, sur les travailleurs détachés bloqués sur des chantiers ou invités à rentrer chez eux .... Dans un second temps, les restrictions ont été levées pour certains travailleurs, notamment les travailleurs saisonniers, en raison de pénuries sectorielles.
Cette résolution prend en compte à la fois la libre circulation des travailleurs et la nécessaire question de leur santé et de la sécurité au travail.
La résolution acte notamment le rôle des inspections du travail concertées et communes nationales et transfrontière, mais aussi la nécessité de muscler l’Autorité européenne du travail et son rôle dans les inspections conjointes, sur la question du détachement elle indique la nécessité de « garantir la pleine égalité de traitement et l’entière protection des travailleurs détachés »... J’ai voté POUR cette résolution.

Raccomandazioni per i negoziati su un nuovo partenariato con il Regno Unito di Gran Bretagna e Irlanda del Nord (A9-0117/2020 - Kati Piri, Christophe Hansen) FR

18-06-2020

Je me suis abstenu concernant le vote sur la recommandation du Parlement européen pour les négociations en vue d’un nouveau partenariat avec le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.
En effet, dans la mesure ou le texte fait clairement mention à un accord de libre-échange, assorti certes de nombreuses garanties, mais de facto contraire à ce que je préconise concernant le commerce international et que les références à l'OTAN sont intégrées au texte, je n’ai pu y apporter mon soutien.
Le Royaume-Uni ne fait pas mystère de sa stratégie à l'issue de la période de transition, préférant la concurrence à la coopération. Le refus de prolongation de cette période de transition en est un indicateur clair.
Du reste, les garanties présentes dans le texte, la posture de négociation et la gestion du timing des britanniques invitent néanmoins à ne pas voter contre le texte ; cela pourrait en effet conforter le gouvernement libéral britannique dans sa stratégie de division, afin de mettre en place plus de dumping fiscal, social, environnemental et d'opter in fine pour un "hard brexit social" avec des répercussions importantes pour les travailleurs européens.

Strategia dell'UE sulla disabilità dopo il 2020 (B9-0123/2020) FR

18-06-2020

La résolution « Stratégie européenne en faveur des personnes handicapées pour l'après-2020 » vise à donner la position du Parlement européen à la Commission, dans le cadre de la prolongation de la stratégie européenne en faveur des personnes handicapées qui finit en 2020.
Il s'agit également de mettre en place des actions permettant d'adopter la Convention de l’ONU relative aux droits des personnes handicapées (UNCRPD) au niveau européen.
Cette résolution est exhaustive et inclusive. Elle aborde un large panel de réalités et de discriminations auxquelles sont confrontées les personnes en situation de handicap. Elle traite de divers aspects de la vie quotidienne, mais aussi des problématiques liées monde du travail ou les questions spécifiques liées aux enfants et aux jeunes. Enfin, elle prend également en compte la situation des aidants.
J’ai bien naturellement soutenu cette résolution

Costituzione di una commissione speciale sulle ingerenze straniere in tutti i processi democratici nell'Unione europea, inclusa la disinformazione, attribuzioni, composizione numerica e durata del mandato (B9-0190/2020) FR

18-06-2020

L’Union européenne doit se protéger contre les tentatives d’ingérence d’autres États dans ses processus démocratiques. Que cette ingérence prenne place à travers la promotion de fausses informations sur les réseaux sociaux par le biais de robots, en profitant des faiblesses des algorithmes des géants américains ou par l’intervention d’acteurs déjà implantés en Europe. Le risque pour les citoyens européens et la vie démocratique du continent est réel.
Je salue la volonté du Parlement européen et de la conférence des présidents de prendre à bras le corps ce défi. Néanmoins, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de créer une commission spéciale portant sur ce sujet. En effet, la question de l’influence étrangère dans nos processus démocratiques peut tout à fait être étudié dans les commissions déjà pleinement établies au sein de notre institution. C’est la raison pour laquelle que je me suis abstenu.

Protocollo di attuazione dell'accordo di partenariato nel settore della pesca tra l'Unione europea e la Repubblica del Capo Verde (2019-2024) (A9-0024/2020 - Cláudia Monteiro de Aguiar) FR

17-06-2020

Le précédent protocole à l'accord de pêche entre l'UE et le Cap-Vert a expiré en décembre 2018.
Un nouveau protocole a été conclu et s’appliquera pour la période 2019-2024. Il prévoit des capacités de pêche importantes pour la flotte européenne en contrepartie d'un soutien financier annuel censé soutenir le développement du secteur local de la pêche et encourager le développement d'une pêche durable.
Comme la plupart de ces accords, l'accord conclu entre l'UE et le Cap-Vert, en fixant des possibilités de pêche aussi importantes pour les navires de la flotte industrielle européenne, participent au pillage des ressources halieutiques et à la paupérisation du secteur local de la pêche artisanale. J'ai donc voté CONTRE ce texte.

Protocollo di attuazione dell'accordo di partenariato nel settore della pesca tra la Comunità europea e la Repubblica del Capo Verde (2019-2024) (Risoluzione) (A9-0023/2020 - Cláudia Monteiro de Aguiar) FR

17-06-2020

La résolution sur le Protocole relatif à la mise en œuvre de l'accord de partenariat dans le secteur de la pêche entre la Communauté européenne et la République du Cap-Vert (2019-2024) met en avant certains des problèmes que pose le protocole (dont les conditions de travail déplorables à bord des navires et la nécessité d'améliorer l'aide au développement du secteur local de la pêche).
Cette résolution valide le principe que les accords de pêche bénéficient mutuellement et de manière équivalente pour l'UE et le pays tiers concerné.
En considérant que le protocole précédent a été mis en œuvre de façon satisfaisante et en ne faisant que des références mineures aux problèmes de surexploitation et de pillage des ressources, ce texte ne propose aucune mesure concrète permettant de tenter de régler les problèmes majeurs qui découlent du protocole. C'est la raison pour laquelle j'ai voté CONTRE.

Protocollo di attuazione dell'accordo di partenariato nel settore della pesca tra la Comunità europea e la Repubblica di Guinea-Bissau (2019-2024) (A9-0012/2020 - João Ferreira) FR

17-06-2020

Le précédent protocole à l'accord de pêche entre l'UE et le la Guinée-Bissau a expiré en décembre 2018.
Un nouveau protocole a été conclu et s'applique provisoirement depuis le 15 novembre 2018 pour une durée de 5 ans. Il prévoit des capacités de pêche très importantes pour la flotte européenne dans les eaux de la Guinée-Bissau en contrepartie d'un soutien financier annuel censé soutenir le développement du secteur local de la pêche et encourager le développement d'une pêche durable.
Comme la plupart de ces accords, l'accord conclu entre l'UE et la Guinée-Bissau, en fixant des possibilités de pêche aussi importantes pour les navires de la flotte industrielle européenne, participent au pillage des ressources halieutiques et à la paupérisation du secteur local de la pêche artisanale. J’ai donc voté CONTRE ce texte.

Per contattarci

Bruxelles

Strasbourg