Discours du président Sassoli à la cérémonie à la Maison de l'histoire européenne le 1er décembre 

 

Début de la nouvelle Commission européenne et du Conseil

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs les Présidents,

Amies et amis de l’information,

 

Nous sommes aujourd’hui pour la première fois ensemble les présidents des trois institutions et de la Banque centrale européenne pour marquer la prise de fonctions de la nouvelle Commission et du Conseil.

Nous nous retrouvons ici, à la Maison de l'histoire européenne, car c'est le bon endroit pour relancer le chantier européen. Un chantier qui devra encourager les initiatives visant à rendre la démocratie européenne plus moderne et plus efficace et à développer de nouvelles politiques européennes.

 

Réformes et politiques ...

Un heureux hasard a voulu que le jour de cette cérémonie coïncide avec le 10ème anniversaire de l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne. Ce Traité est un pas en avant vers l’intégration européenne, mais j’aimerais ici en souligner deux aspects pour moi très importants pour le développement de la citoyenneté européenne:  d’une part, l’incorporation dans le traité de la Charte des droits fondamentaux, qui lui donne une valeur juridique contraignante; et de l’autre, le rapprochement des citoyens à la prise de décision en Europe grâce à l’iniative citoyenne et au renforcement du rôle du Parlement européen qui les représente.

C’est justement dans ce renforcement de la démocratie représentative que nous avons, au cours des deux derniers mois, réalisé un exercice complexe de contrôle et d’audition de tous les candidats à la Commission pour s’assurer qu'ils soient prêts pour le travail à venir.

Il est maintenant temps de passer à l'action. Le Parlement est prêt à travailler comme une seule équipe avec vous pour continuer à construire l’Europe. Nous devons transformer les promesses des derniers mois en résultats qui améliorent la vie des gens. De la lutte contre le changement climatique à la lutte contre la hausse du coût de la vie, les Européens veulent voir une action réelle.

La présidente Ursula Van der Leyen a demandé dans son discours au Parlement la semaine passée notre soutien pour un nouveau départ pour l’Europe.

Le fait que les quatre institutions soient ensemble, ici, aujourd’hui, symbolise cette nouvelle saison.

Un chemin difficile qui demande des engagements forts de notre part pour pouvoir répondre aux attentes des millions de citoyens européens qui se sont mobilisés aux élections de mai dernier avec la le taux de participation le plus élevé.

Le 11 décembre prochain, la Commission présentera au Parlement, dans une session extraordinaire, ses propositions visant à limiter l'impact écologique au sein de l'Union, au travers du "new Green deal".  Nous travaillons aussi ors et déjà à la préparation de la Conférence sur la démocratie en Europe.

Plus tôt, dans ce Musée de l’Histoire européenne, on a pris une photo devant les bustes des pères fondateurs. Sans leur engagement, sans leur courage, nous ne serions pas ici aujourd’hui. C’est en leur hommage que j’aimerais finir en rappelant leur sens de communauté, de confiance et de solidarité qui ont inspiré leur projet et qu’il est fondamental de ne pas oublier pour ce nouveau départ.

Nous devons avoir l'ambition de faire pour que demain on puisse dire que nous aussi avons oeuvré à une Europe plus forte.

 

Bon travail à tous