Éducation et formation professionnelle

01-09-2017

Conformément au principe de subsidiarité, la responsabilité des systèmes d’éducation et de formation incombe au premier chef aux États membres, l’Union n’ayant qu’un rôle de soutien. Certains défis sont néanmoins communs à tous les États membres — notamment le vieillissement des sociétés, le manque de main-d’œuvre qualifiée, la concurrence mondiale et l’éducation de la petite enfance — et appellent par conséquent des réponses conjointes ainsi qu’une collaboration et un apprentissage mutuel entre les pays[1].

Conformément au principe de subsidiarité, la responsabilité des systèmes d’éducation et de formation incombe au premier chef aux États membres, l’Union n’ayant qu’un rôle de soutien. Certains défis sont néanmoins communs à tous les États membres — notamment le vieillissement des sociétés, le manque de main-d’œuvre qualifiée, la concurrence mondiale et l’éducation de la petite enfance — et appellent par conséquent des réponses conjointes ainsi qu’une collaboration et un apprentissage mutuel entre les pays[1].