Perspectives du processus de négociation du Brexit

04-05-2017

Le 29 mars 2017, la Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, a officiellement notifié l’intention de son pays de se retirer de l’Union européenne, à la suite du référendum de l’année précédente qui s’était soldé par un vote serré en faveur de la sortie de l’Union (par 51,9 % des voix contre 48,1 %). Bien que l’Union européenne et le Royaume-Uni soient sur le point d’entamer les négociations, dans le but commun d’aboutir à un retrait en bon ordre et de de réduire à un minimum l’incidence négative sur les citoyens et sur les entreprises, de nombreuses questions sont loin d’être éclaircies.

Le 29 mars 2017, la Première ministre du Royaume-Uni, Theresa May, a officiellement notifié l’intention de son pays de se retirer de l’Union européenne, à la suite du référendum de l’année précédente qui s’était soldé par un vote serré en faveur de la sortie de l’Union (par 51,9 % des voix contre 48,1 %). Bien que l’Union européenne et le Royaume-Uni soient sur le point d’entamer les négociations, dans le but commun d’aboutir à un retrait en bon ordre et de de réduire à un minimum l’incidence négative sur les citoyens et sur les entreprises, de nombreuses questions sont loin d’être éclaircies.