Parlemètre 2015: Migration

03-03-2016

Le Parlemètre 2015 a interrogé plus de 28 000 Européens en automne l'an dernier. Les résultats montrent une majorité d'Européens en faveur de plus d'intégration dans le domaine de la migration, cependant il y a des différences marquées entre les États membres au niveau du soutien pour des politiques communes d'asile. Un nombre croissant d'Européens pensent que l'immigration est un défi majeur à relever par l'UE dans le futur. 68% des répondants se disent en faveur d'une "politique européenne commune en matière de migration", ce qui représente une chute de -5 points par rapport au printemps 2015. Au total, 78% des Européens sont pour une meilleure répartition des demandeurs d'asile entre les États membres de l'UE, dont 75% pensent que cette répartition devrait être décidée au niveau de l'UE sur la base de quotas contraignants. Toutefois il existe de fortes variations entre les États membres, avec, par exemple, 97% en Allemagne en faveur d'une meilleure répartition, contre 31% en Slovaquie.

Le Parlemètre 2015 a interrogé plus de 28 000 Européens en automne l'an dernier. Les résultats montrent une majorité d'Européens en faveur de plus d'intégration dans le domaine de la migration, cependant il y a des différences marquées entre les États membres au niveau du soutien pour des politiques communes d'asile. Un nombre croissant d'Européens pensent que l'immigration est un défi majeur à relever par l'UE dans le futur. 68% des répondants se disent en faveur d'une "politique européenne commune en matière de migration", ce qui représente une chute de -5 points par rapport au printemps 2015. Au total, 78% des Européens sont pour une meilleure répartition des demandeurs d'asile entre les États membres de l'UE, dont 75% pensent que cette répartition devrait être décidée au niveau de l'UE sur la base de quotas contraignants. Toutefois il existe de fortes variations entre les États membres, avec, par exemple, 97% en Allemagne en faveur d'une meilleure répartition, contre 31% en Slovaquie.