Intégration des migrants dans l’enseignement formel

14-11-2019

D’après les statistiques, les élèves issus de l’immigration ne sont pas aussi intégrés que les autres élèves dans l’enseignement formel. Le terme « étudiants issus de l’immigration » regroupe cependant beau¬coup de personnes différentes. Certains de ces élèves sont nés dans le pays où ils étudient, et ce sont leurs parents ou leurs grands-parents qui ont changé de pays. Parmi ceux arrivés récemment, certains sont demandeurs d’asile ou réfugiés et peuvent avoir souffert de stress chronique ou subi de graves traumatismes. D’autres étudiants ayant choisi d’étudier à l’étranger ne sont pas considérés comme des migrants, bien qu’ils viennent d’un autre pays. Cette infographie s’intéresse à la situation complexe qui se cache derrière les statistiques, ainsi qu’à la manière dont les autorités des États membres tiennent compte, dans leurs politiques, de l’intégration des élèves migrants.

D’après les statistiques, les élèves issus de l’immigration ne sont pas aussi intégrés que les autres élèves dans l’enseignement formel. Le terme « étudiants issus de l’immigration » regroupe cependant beau¬coup de personnes différentes. Certains de ces élèves sont nés dans le pays où ils étudient, et ce sont leurs parents ou leurs grands-parents qui ont changé de pays. Parmi ceux arrivés récemment, certains sont demandeurs d’asile ou réfugiés et peuvent avoir souffert de stress chronique ou subi de graves traumatismes. D’autres étudiants ayant choisi d’étudier à l’étranger ne sont pas considérés comme des migrants, bien qu’ils viennent d’un autre pays. Cette infographie s’intéresse à la situation complexe qui se cache derrière les statistiques, ainsi qu’à la manière dont les autorités des États membres tiennent compte, dans leurs politiques, de l’intégration des élèves migrants.