L’intégration transversale de l’action pour le climat dans le budget de l’Union européenne: L’incidence d’un objectif politique

11-10-2019

Faciliter la transition vers une économie respectueuse du climat et faisant face au changement climatique suppose des investissements colossaux. L’Union européenne s’est engagée à consacrer 20 % de ses ressources pour la période 2014-2020 au financement des mesures liées au climat. À la lumière de l’accord de Paris et des objectifs de développement durable des Nations unies, cet objectif politique de haut niveau prend toute sa pertinence dans le contexte des négociations sur le budget de l’Union après 2020. La Commission européenne a proposé de porter cet objectif à 25 % au cours de la prochaine période de programmation, alors que le Parlement européen a, quant à lui, prôné une approche plus ambitieuse encore. Divers défis se posent dans le cadre du suivi et de l’établissement des rapports en ce qui concerne les dépenses liées aux questions climatiques. La présente analyse décrit le degré d’intégration actuel de l’action pour le climat dans le budget de l’Union européenne ainsi que les perspectives pour la période 2021 2027. L’Union paraît en bonne voie pour quasiment atteindre son objectif de 20 % d’ici 2020. Les évaluations de la méthode de suivi appliquée et de son incidence relèvent à la fois les progrès accomplis et les lacunes. Définir un objectif politique global semble avoir permis une prise en considération plus systématique de la dimension des questions liées au climat dans différents domaines d’action politique. Parmi les recommandations d’amélioration figure la mise en place d’un cadre de performance renforcé.

Faciliter la transition vers une économie respectueuse du climat et faisant face au changement climatique suppose des investissements colossaux. L’Union européenne s’est engagée à consacrer 20 % de ses ressources pour la période 2014-2020 au financement des mesures liées au climat. À la lumière de l’accord de Paris et des objectifs de développement durable des Nations unies, cet objectif politique de haut niveau prend toute sa pertinence dans le contexte des négociations sur le budget de l’Union après 2020. La Commission européenne a proposé de porter cet objectif à 25 % au cours de la prochaine période de programmation, alors que le Parlement européen a, quant à lui, prôné une approche plus ambitieuse encore. Divers défis se posent dans le cadre du suivi et de l’établissement des rapports en ce qui concerne les dépenses liées aux questions climatiques. La présente analyse décrit le degré d’intégration actuel de l’action pour le climat dans le budget de l’Union européenne ainsi que les perspectives pour la période 2021 2027. L’Union paraît en bonne voie pour quasiment atteindre son objectif de 20 % d’ici 2020. Les évaluations de la méthode de suivi appliquée et de son incidence relèvent à la fois les progrès accomplis et les lacunes. Définir un objectif politique global semble avoir permis une prise en considération plus systématique de la dimension des questions liées au climat dans différents domaines d’action politique. Parmi les recommandations d’amélioration figure la mise en place d’un cadre de performance renforcé.