39

résultat(s)

Mot(s)
Type de publication
Domaine politique
Mot-clé
Date

The practice of democracy: A selection of civic engagement initiatives

17-06-2020

Public authorities are currently facing extraordinary challenges. These include managing an unprecedented public health crisis, restoring economic growth without damaging the environment, combating inequality, securing peace, and many more. In the coming decades, public regulators, and with them academics, civil society actors and corporate powers, will have to confront another dilemma that is fast becoming a clear and present challenge: whether to preserve and protect the current structures of democratic ...

Public authorities are currently facing extraordinary challenges. These include managing an unprecedented public health crisis, restoring economic growth without damaging the environment, combating inequality, securing peace, and many more. In the coming decades, public regulators, and with them academics, civil society actors and corporate powers, will have to confront another dilemma that is fast becoming a clear and present challenge: whether to preserve and protect the current structures of democratic governance, in spite of the widespread perception of their inefficiency, or to adapt them to fast-changing scenarios (and in doing so run the risk of further weakening democracy). The tension between these two opposing tendencies raises a number of key questions, to which policy-makers and analysts need to find answers. What is driving this transformation of democratic systems? Should new, hybrid forms of democratic participation replace classic democratic structures? And, lastly, amid these transformative processes, how are power roles to be redistributed?

Collective intelligence at EU level: Social and democratic dimensions

31-03-2020

Humans are among the many living species capable of collaborative and imaginative thinking. While it is widely agreed among scholars that this capacity has contributed to making humans the dominant species, other crucial questions remain open to debate. Is it possible to encourage large groups of people to engage in collective thinking? Is it possible to coordinate citizens to find solutions to address global challenges? Some scholars claim that large groups of independent, motivated, and well-informed ...

Humans are among the many living species capable of collaborative and imaginative thinking. While it is widely agreed among scholars that this capacity has contributed to making humans the dominant species, other crucial questions remain open to debate. Is it possible to encourage large groups of people to engage in collective thinking? Is it possible to coordinate citizens to find solutions to address global challenges? Some scholars claim that large groups of independent, motivated, and well-informed people can, collectively, make better decisions than isolated individuals can – what is known as 'collective intelligence.' The social dimension of collective intelligence mainly relates to social aspects of the economy and of innovation. It shows that a holistic approach to innovation – one that includes not only technological but also social aspects – can greatly contribute to the EU's goal of promoting a just transition for everyone to a sustainable and green economy in the digital age. The EU has been taking concrete action to promote social innovation by supporting the development of its theory and practice. Mainly through funding programmes, it helps to seek new types of partners and build new capacity – and thus shape the future of local and national innovations aimed at societal needs. The democratic dimension suggests that the power of the collective can be leveraged so as to improve public decision-making systems. Supported by technology, policy-makers can harness the 'civic surplus' of citizens – thus providing smarter solutions to regulatory challenges. This is particularly relevant at EU level in view of the planned Conference on the Future of Europe, aimed at engaging communities at large and making EU decision-making more inclusive and participatory. The current coronavirus crisis is likely to change society and our economy in ways as yet too early to predict, but recovery after the crisis will require new ways of thinking and acting to overcome common challenges, and thus making use of our collective intelligence should be more urgent than ever. In the longer term, in order to mobilise collective intelligence across the EU and to fully exploit its innovative potential, the EU needs to strengthen its education policies and promote a shared understanding of a holistic approach to innovation and of collective intelligence – and thus become a 'global brain,' with a solid institutional set-up at the centre of a subsidised experimentation process that meets the challenges imposed by modern-day transformations.

Digital democracy: Is the future of civic engagement online?

05-02-2020

Digital innovation is radically transforming democratic decision-making. Public administrations are experimenting with mobile applications (apps) to provide citizens with real-time information, using online platforms to crowdsource ideas, and testing algorithms to engage communities in day-to-day administration. The key question is what technology breakthrough means for governance systems created long before digital disruption. On the one hand, policy-makers are hoping that technology can be used ...

Digital innovation is radically transforming democratic decision-making. Public administrations are experimenting with mobile applications (apps) to provide citizens with real-time information, using online platforms to crowdsource ideas, and testing algorithms to engage communities in day-to-day administration. The key question is what technology breakthrough means for governance systems created long before digital disruption. On the one hand, policy-makers are hoping that technology can be used to legitimise the public sector, re-engage citizens in politics and combat civic apathy. Scholars, on the other hand, point out that, if the digitalisation of democracy is left unquestioned, the danger is that the building blocks of democracy itself will be eroded. This briefing examines three key global trends that are driving the on-going digitalisation of democratic decision-making. First are demographic patterns. These highlight growing global inequalities. Ten years from now, in the West the differentials of power among social groups will be on the rise, whereas in Eastern countries democratic freedoms will be at risk of further decline. Second, a more urbanised global population will make cities ideal settings for innovative approaches to democratic decision-making. Current instances of digital democracy being used at local level include blockchain technology for voting and online crowdsourcing platforms. Third, technological advancements will cut the costs of civic mobilisation and pose new challenges for democratic systems. Going forward, democratic decision-makers will be required to bridge digital literacy gaps, secure public structures from hacking, and to protect citizens' privacy.

Using technology to 'co-create' EU policies

17-01-2020

What will European Union (EU) decision-making look like in the next decade and beyond? Is technological progress promoting more transparent, inclusive and participatory decision-making at EU level? Technology has dramatically changed both the number and quality of connections between citizens and public administrations. With technological progress, citizens have gained improved access to public authorities through new digital communication channels. Innovative, tech-based, approaches to policy-making ...

What will European Union (EU) decision-making look like in the next decade and beyond? Is technological progress promoting more transparent, inclusive and participatory decision-making at EU level? Technology has dramatically changed both the number and quality of connections between citizens and public administrations. With technological progress, citizens have gained improved access to public authorities through new digital communication channels. Innovative, tech-based, approaches to policy-making have become the subject of a growing debate between academics and politicians. Theoretical approaches such as ‘CrowdLaw’, ‘Policy-Making 3.0’, ‘liquid’, ‘do-it-yourself’ or ‘technical’ democracy and ‘democratic innovations’ share the positive outlook towards technology; and technology is seen as the medium through which policies can be ‘co-created’ by decision-makers and stakeholders. Co-creation is mutually beneficial. Decision-makers gain legitimacy by incorporating the skills, knowledge and expertise of citizens, who in turn have the opportunity to shape new policies according to their needs and expectations. EU institutions are at the forefront of experimentation with technologically innovative approaches to make decision-making more transparent and accessible to stakeholders. Efforts in modernising EU participatory channels through technology have evolved over time: from redressing criticism on democratic deficits, through fostering digital interactions with stakeholders, up to current attempts at designing policy-making in a friendly and participative manner. While technological innovation holds the promise of making EU policy-making even more participatory, it is not without challenges. To begin with, technology is resource consuming. There are legal challenges associated with both over- and under-regulation of the use of technology in policy-making. Furthermore, technological innovation raises ethical concerns. It may increase inequality, for instance, or infringe personal privacy.

Les politiques de l’Union – Au service des citoyens: La lutte contre le terrorisme

28-06-2019

Confrontée à la menace croissante du terrorisme international, l’Union européenne joue un rôle toujours plus ambitieux dans la lutte contre le terrorisme. Si la responsabilité en matière de lutte contre la criminalité et de sécurité incombe en premier lieu aux États membres, l’Union offre des instruments de coopération, de coordination et (dans une certaine mesure) d’harmonisation, ainsi qu’un soutien financier, pour faire face à un phénomène qui ne connaît pas de frontières. Par ailleurs, l’hypothèse ...

Confrontée à la menace croissante du terrorisme international, l’Union européenne joue un rôle toujours plus ambitieux dans la lutte contre le terrorisme. Si la responsabilité en matière de lutte contre la criminalité et de sécurité incombe en premier lieu aux États membres, l’Union offre des instruments de coopération, de coordination et (dans une certaine mesure) d’harmonisation, ainsi qu’un soutien financier, pour faire face à un phénomène qui ne connaît pas de frontières. Par ailleurs, l’hypothèse selon laquelle il existe un lien entre le développement et la stabilité, ainsi qu’entre la sécurité intérieure et la sécurité extérieure, dicte désormais l’action de l’Union au-delà de ses propres frontières. Les dépenses de l’Union dans le domaine de la lutte contre le terrorisme ont augmenté au fil des années et sont appelées à croître à l’avenir en vue d’améliorer la coopération entre les autorités répressives nationales et de renforcer le soutien fourni par les organes de l’Union responsables de la sécurité, tels que l’Agence de l’Union européenne pour la coopération des services répressifs (Europol) et l’Agence de l’Union européenne pour la gestion opérationnelle des systèmes d’information à grande échelle au sein de l’espace de liberté, de sécurité et de justice (eu-LISA). Les fonds alloués à la coopération avec les pays tiers ont également été revus à la hausse, y compris au moyen de l’instrument contribuant à la stabilité et à la paix. L’objet des nombreux instruments et règles adoptés depuis 2014 va de l’harmonisation des définitions des infractions terroristes et des peines y afférentes à l’échange d’informations et de données, en passant par la protection des frontières, le financement de la lutte contre le terrorisme et l’adoption d’une réglementation sur les armes à feu. Pour évaluer l’efficacité des outils existants et mettre en évidence les lacunes et les éventuelles voies à suivre, le Parlement européen a mis en place une commission spéciale sur le terrorisme (TERR), qui a rendu son rapport en novembre 2018. La commission TERR a formulé des recommandations poussées invitant à prendre des mesures immédiates ou à plus long terme pour prévenir le terrorisme, s’attaquer à ses causes profondes, protéger les citoyens de l’Union et aider les victimes du mieux qui soit. Conformément à ces recommandations, les actions de l’Union en matière de lutte contre le terrorisme privilégieront très probablement la réponse aux menaces actuelles et futures, la lutte contre la radicalisation, y compris par la prévention de la diffusion de la propagande terroriste sur l’internet, ainsi que l’amélioration de la résilience des infrastructures critiques. Parmi les évolutions prévisibles figurent également l’intensification de l’échange d’informations, qui va de pair avec l’interopérabilité programmée des bases de données de l’Union liées à la sécurité et aux frontières, ainsi qu’avec la réalisation d’enquêtes sur les attaques terroristes commises sur le territoire de l’Union et la poursuite en justice de leurs auteurs, grâce à l’extension proposée du mandat du Parquet européen récemment créé. Le présent document est une mise à jour d’une note plus ancienne, publiée avant les élections européennes de 2019.

Élections européennes 2019 : les règles par pays

11-04-2019

Cette infographie contient des informations actualisées sur les données clés relatives aux prochaines élections européennes (qui se tiendront en mai 2019). Au recto, les lecteurs trouveront des informations sur le jour du scrutin dans chaque pays, les systèmes de vote adoptés au niveau des États membres, ainsi que les règles régissant l’éligibilité et l’attribution des sièges. L’infographie explique également la redistribution des sièges qui aurait lieu suite au retrait du Royaume-Uni de l’Union, ...

Cette infographie contient des informations actualisées sur les données clés relatives aux prochaines élections européennes (qui se tiendront en mai 2019). Au recto, les lecteurs trouveront des informations sur le jour du scrutin dans chaque pays, les systèmes de vote adoptés au niveau des États membres, ainsi que les règles régissant l’éligibilité et l’attribution des sièges. L’infographie explique également la redistribution des sièges qui aurait lieu suite au retrait du Royaume-Uni de l’Union, maintenant escompté seulement après les élections européennes, ainsi que de la réduction en conséquence du nombre total de sièges à 705. Enfin, des informations et clarifications sont proposées au verso de l’infographie.

Protection des lanceurs d’alerte

10-04-2019

La nouvelle proposition de règlement de l’Union sur la protection des personnes dénonçant des infractions au droit de l’Union couvre de larges pans de ce dernier, y compris le blanchiment de capitaux, l’impôt sur les sociétés, la protection des données, la protection des intérêts financiers de l’Union, la sécurité des denrées alimentaires et des produits, la protection de l’environnement et la sûreté nucléaire. Le Parlement européen doit se prononcer sur un texte de compromis relatif à cette proposition ...

La nouvelle proposition de règlement de l’Union sur la protection des personnes dénonçant des infractions au droit de l’Union couvre de larges pans de ce dernier, y compris le blanchiment de capitaux, l’impôt sur les sociétés, la protection des données, la protection des intérêts financiers de l’Union, la sécurité des denrées alimentaires et des produits, la protection de l’environnement et la sûreté nucléaire. Le Parlement européen doit se prononcer sur un texte de compromis relatif à cette proposition lors de la dernière période de session de la présente législature.

Amélioration de la sécurité des cartes d’identité des citoyens de l’Union

02-04-2019

Le Parlement européen devrait voter en avril sur une proposition législative visant à améliorer la sécurité des cartes d’identité des citoyens de l’Union, ainsi que des titres de séjour délivrés aux citoyens de l’Union et aux membres de leur famille. La proposition vise à réduire l’utilisation de documents frauduleux pouvant être présentés par des terroristes et des criminels entrant sur le territoire de l’Union européenne par des pays tiers.

Le Parlement européen devrait voter en avril sur une proposition législative visant à améliorer la sécurité des cartes d’identité des citoyens de l’Union, ainsi que des titres de séjour délivrés aux citoyens de l’Union et aux membres de leur famille. La proposition vise à réduire l’utilisation de documents frauduleux pouvant être présentés par des terroristes et des criminels entrant sur le territoire de l’Union européenne par des pays tiers.

L’architecture institutionnelle des mesures de l’Union en matière de lutte contre la fraude: Aperçu d’un réseau

18-06-2018

Au sein de l’Union européenne, plusieurs institutions, agences et autres organes (ci-après dénommés collectivement les «autorités européennes») sont chargés de prévenir et de lutter contre la fraude liée au budget de l’Union. Ces autorités européennes et les activités qu’elles exercent – y compris l’élaboration de politiques, le contrôle et d’autres tâches opérationnelles – forment un réseau à plusieurs niveaux comprenant également les États membres et les organisations internationales. Au niveau ...

Au sein de l’Union européenne, plusieurs institutions, agences et autres organes (ci-après dénommés collectivement les «autorités européennes») sont chargés de prévenir et de lutter contre la fraude liée au budget de l’Union. Ces autorités européennes et les activités qu’elles exercent – y compris l’élaboration de politiques, le contrôle et d’autres tâches opérationnelles – forment un réseau à plusieurs niveaux comprenant également les États membres et les organisations internationales. Au niveau national, les autorités centrales de chaque pays contribuent à cette lutte par la détection, la poursuite en justice et le signalement à la Commission européenne de cas de comportements frauduleux dans l’utilisation des fonds de l’Union Européenne. Dans le même temps, un certain nombre d’organisations internationales coordonnent les efforts de lutte contre la fraude des différents pays et systèmes juridiques. La présente analyse donne un aperçu de ce réseau, en mettant l’accent sur le cadre institutionnel de l’Union européenne.

Protection des lanceurs d’alerte au niveau de l’Union européenne

23-10-2017

En octobre, le Parlement européen tiendra un débat sur un rapport d'initiative sur les mesures légitimes visant à protéger les lanceurs d’alerte. Les lanceurs d’alerte se sont avérés être une arme précieuse pour mettre au jour des atteintes à l’intérêt général. Le rapport demande à la Commission de présenter une proposition législative transversale dans le but de protéger efficacement les lanceurs d’alerte dans l’Union.

En octobre, le Parlement européen tiendra un débat sur un rapport d'initiative sur les mesures légitimes visant à protéger les lanceurs d’alerte. Les lanceurs d’alerte se sont avérés être une arme précieuse pour mettre au jour des atteintes à l’intérêt général. Le rapport demande à la Commission de présenter une proposition législative transversale dans le but de protéger efficacement les lanceurs d’alerte dans l’Union.

Evénements à venir

26-10-2020
European Gender Equality Week - October 26-29, 2020
Autre événement -
FEMM
26-10-2020
Joint LIBE - FEMM Hearing on Trafficking in human beings
Audition -
LIBE FEMM
26-10-2020
Joint LIBE - FEMM Hearing on Trafficking in human beings
Audition -
FEMM

Partenaires